Avec Quoi Fertiliser Le Chèvrefeuille Au Printemps ?

Avec quoi fertiliser le chèvrefeuille au printemps ?

Cet arbuste répond très bien aux différents engrais, mais il faut les appliquer correctement car une fertilisation excessive peut avoir un effet négatif sur la culture. La fertilisation du chèvrefeuille au printemps, effectuée correctement, assurera une bonne croissance, une floraison abondante et une fructification suffisante de la culture. 

Dans cet article, nous allons vous expliquer avec quoi fertiliser et dans quelles proportions utiliser les engrais organiques et minéraux au printemps.

La fertilisation du chèvrefeuille à la maison

Les producteurs de chèvrefeuille savent très bien que le chèvrefeuille peut répondre très bien aux engrais, qu'ils soient organiques ou minéraux. D'autre part, une surabondance de l'un des nutriments peut supprimer les autres ou entraîner des résultats indésirables.

Par exemple, les engrais organiques (humus, compost, engrais liquide) augmentent la fertilité des sols grâce au développement des bactéries du sol. La valeur des engrais organiques est leur effet durable.

Les engrais minéraux n'améliorent pas la structure du sol, mais ont une teneur en nutriments plus élevée. Ces engrais agissent plus rapidement que les engrais organiques, mais ont une durée de vie beaucoup plus courte.

Conditions des engrais

Voyons en détail les conditions des différents engrais selon la période de l'année.

Par exemple, il est préférable d'appliquer les engrais organiques au début du printemps ou à la fin de l'automne, lorsque la plante est en dormance (figure 1).

Note:Il faut également savoir qu'il est préférable d'appliquer les engrais organiques à la culture sous forme de paillage, c'est-à-dire de manière superficielle, dans la zone racinaire de la brousse. Dans ce cas, la nutrition sera fournie chaque fois après une irrigation ou une pluie, en dissolvant la matière organique et en étant absorbée par le système racinaire du chèvrefeuille.

Les engrais minéraux ont différentes fonctions. Par exemple, les engrais azotés favorisent la formation de pousses et de feuilles robustes, les engrais phosphorés activent le système racinaire et les engrais potassiques augmentent la résistance à un certain nombre de maladies.

Au printemps, la plante a besoin d'azote pour stimuler sa croissance plus qu'à tout autre moment de l'année. Il est préférable de fertiliser autour de la deuxième décade d'avril afin que l'azote puisse être absorbé par le système racinaire avant que les pousses ne germent.

Avec quoi fertiliser le chèvrefeuille au printemps ?
Fig. 1 : Alimentation en azote à la plantation et pendant la culture

Il faut savoir que la croissance intensive des pousses ne durera que 10 jours, il ne faut donc pas retarder la fertilisation azotée car elle n'aura tout simplement pas l'effet escompté plus tard. En général, toute alimentation minérale doit être faite avec modération.

Méthodes

L'alimentation peut se faire par application racinaire et foliaire (figure 2). Il convient de noter que l'une ou l'autre fertilisation complète ou renforce l'effet de l'engrais principal appliqué au moment de la plantation. Par conséquent, une combinaison de fertilisation appropriée fournira à la plante un niveau optimal de nutrition pendant toute la saison de croissance.

Avec quoi fertiliser le chèvrefeuille au printemps ?
Figure 2 : Traitement des racines et des couches supérieures

L'efficacité de la méthode choisie dépend de nombreux facteurs : type et forme de l'engrais, fertilité et humidité du sol, caractéristiques de la culture, etc. C'est pourquoi il est impossible d'affirmer avec certitude qu'une méthode d'application est la meilleure et la plus efficace.

Une combinaison astucieuse des deux est nécessaire.

L'alimentation par application racinaire, par exemple, implique la surface ou l'enfouissement de l'engrais dans le sol. Dans ce cas, tous les nutriments sont absorbés par le système racinaire de la plante. Dans ce cas, il peut être appliqué comme un engrais sec ou liquide. Avec l'application foliaire, les nutriments sont absorbés par la surface des feuilles.

En règle générale, le manque de micro-nutriments est déterminé par l'apparence de la plante.

Variantes

Regardons la fertilisation du chèvrefeuille au printemps, qui se fait de différentes manières. Ainsi, l'engrais organique est appliqué par voie racinaire, car c'est l'élément nutritif le plus accessible et le plus équilibré qui peut être facilement assimilé par les racines (figure 3). Il est recommandé d'effectuer cette fertilisation une fois tous les 3-4 ans à raison de 5-7 kg par 1 m² sous chaque buisson en paillant la surface de la zone racinaire.

Note:Il est également possible d'introduire de la matière organique sous forme liquide.

On prépare un lisier ou une solution de fumier de poulet et on arrose le sol sous les arbustes au début de l'été.

Les engrais minéraux tels que l'azote, le potassium, le phosphore sont également appliqués par voie racinaire. Ils sont généralement incorporés au sol en même temps que l'ameublissement du sol. Le taux d'application de l'azote et du phosphore est de 10-15 g par 1m², et celui du potassium de 15 g par 1m². de la zone des racines, une fois tous les 2-3 ans à l'automne.

En outre, il est recommandé d'appliquer un engrais minéral complexe immédiatement avant la plantation et de nourrir l'arbuste avec une dose plus élevée d'engrais minéral après la taille.

Avec quoi fertiliser le chèvrefeuille au printemps ?
Figure 3 : Types d'engrais organiques : fumier décomposé, cendres, fumier de poulet

Pour la fertilisation foliaire, on l'utilise pour apporter les oligo-éléments manquants : bore, fer, zinc, manganèse, cuivre, etc. Il faut appliquer de l'engrais si l'aspect de la plante indique une carence en certaines substances. L'alimentation foliaire est très rapide et est absorbée par la masse verte de la plante. Il doit être appliqué par temps nuageux afin que les gouttelettes d'eau qui restent sur les feuilles après la pulvérisation ne provoquent pas de coups de soleil.

Par exemple, la pulvérisation d'urée est recommandée pour les plantes faibles avec des branches fines et sans feuilles ou des pousses courtes avec peu de bourgeons. L'application foliaire se fait par aspersion avec une solution de la composition suivante : urée (5-10 g), eau (1 litre). Cela suffit pour pulvériser un petit arbuste. Une solution composée de 1 cuillère à soupe d'urée, 1 cuillère à soupe de superphosphate, 0,5 cuillère à soupe de sulfate de potassium par seau d'eau peut également être utilisée.

Conseils en matière d'engrais

Le chèvrefeuille peut être fertilisé avec des engrais organiques et minéraux.

La fréquence de leur application dépend de la longévité de leurs effets nutritionnels. Les engrais organiques, par exemple, ont un effet durable et ne devraient donc pas être appliqués plus souvent qu'une fois tous les 3-4 ans sous chaque buisson. Les engrais secs (sous forme de paillis) et les engrais liquides peuvent être utilisés ici.

Note:Par exemple, une solution de lisier (1:5) ou de fumier de volaille (1:10), est extrêmement bénéfique pour la culture. Il est recommandé de l'appliquer avant la première moitié de l'été.

Les quantités de base d'engrais minéraux doivent être appliquées peu avant la plantation, en incorporant les nutriments dans la terre végétale. Ensuite, ils sont appliqués au début du printemps, en même temps que l'on ameublit le sol autour des arbustes. Il a été établi expérimentalement que la dose d'engrais azotés et phosphorés est de 10 à 15 g pour 1 m². Le potassium est appliqué en automne à raison de 15 g pour 1 m² de litière, une fois tous les 2-3 ans.

Des conseils d'experts sur la fertilisation du chèvrefeuille sont à découvrir dans la vidéo.

Fertiliser le chèvrefeuille au printemps avec un engrais minéral

De nombreux jardiniers se demandent quelle est la meilleure façon de fertiliser le chèvrefeuille au printemps. Dans ce cas, il faut privilégier les engrais minéraux qui ont une action rapide sur la plante (photo 4).

Ils sont appliqués aux moments les plus importants de la période de végétation. Au printemps, par exemple, avant la floraison, il est nécessaire de nourrir la plante avec un engrais azoté (10-15 g par 1 m²). Il est important de savoir que pour augmenter la disponibilité des nutriments pour le système racinaire, vous devez régulièrement ameublir et arroser le sol sous les arbustes.

Ainsi, en période de floraison, 1,5 seau d'eau par arbuste sera suffisant. En cas de sécheresse, il faut l'augmenter.

Arrosage du chèvrefeuille

Le chèvrefeuille étant une plante qui aime l'eau, l'arrosage est un élément important de son entretien. Si elle reçoit suffisamment d'humidité, elle donnera des baies plus grosses et plus juteuses. Par conséquent, une attention particulière doit être accordée à l'arrosage fin mai/début juin, lorsque les baies commencent tout juste à mûrir.

Avec quoi fertiliser le chèvrefeuille au printemps ?
Figure 4 : Types d'engrais pour la culture

Plus de trois seaux d'eau pour un buisson adulte. La fertilisation potassique-phosphorée peut également être combinée à l'arrosage. En outre, pendant les étés secs, l'arrosage est augmenté et un arrosage pré-hivernal est effectué en octobre.

Arrosage spécial

Il faut savoir que pendant les 5 premières années après la plantation, le chèvrefeuille comestible n'a pas une croissance très intensive et porte donc des fruits plutôt parcimonieusement. À partir de la sixième année, avec des soins appropriés, on peut obtenir une fructification annuelle d'au moins 2 kg par buisson.

Cela nécessitera toute une série de mesures, l'irrigation étant un point important. Pour le chèvrefeuille, elle doit être régulière, surtout pendant la période de formation des baies et de fructification. Il ne faut donc pas avoir peur d'arroser l'arbuste tous les jours à raison d'un seau d'eau par plante.

En cas de sécheresse estivale, le taux d'arrosage peut être porté à deux seaux. En revanche, un excès d'eau peut donner des baies grossières mais aqueuses.

C'est pourquoi les jardiniers expérimentés recommandent de pailler la zone des racines de l'arbuste, car le paillis peut à la fois protéger la plante de l'excès d'humidité et l'empêcher de s'évaporer. Lorsque la plante entre en état de dormance, c'est-à-dire dans la seconde moitié de l'été, l'arrosage peut être réduit à 5-10 litres.

Méthodes

Selon la méthode d'arrosage, les arbustes peuvent être arrosés soit par arrosage de surface, soit par aspersion. La première consiste à humidifier la zone racinaire, c'est-à-dire directement par le système racinaire de la plante.

Note:Le chèvrefeuille aime les arrosages réguliers en hauteur afin que l'humidité pénètre dans le sol jusqu'à une profondeur de 50 cm.

Le taux d'arrosage approximatif pour les spécimens matures est de 3-4 seaux par mètre carré 4-5 fois pendant la saison de croissance.

Une attention particulière doit être accordée à l'arrosage à la fin du printemps et au début de l'été, lorsque la croissance intensive des pousses a lieu. Cette méthode d'irrigation consomme beaucoup moins d'eau. En outre, l'alimentation foliaire peut être effectuée en même temps que l'arrosage. Cependant, cette méthode nécessite un équipement spécialisé qui requiert une quantité suffisante d'électricité.

La méthode d'arrosage ne convient pas aux sols lourds des climats secs et chauds.

Instructions d'arrosage

Comme pour les autres cultures de jardin, il faut respecter les instructions de culture et d'entretien de base du chèvrefeuille.

Arrosage du chèvrefeuille :

  • La meilleure eau reste l'eau claire.
  • Comme la culture a un système racinaire peu profond, un ameublissement profond après l'arrosage n'est pas recommandé.
  • Mulching le peuplement d'arbres avec des matières organiques pour augmenter la rétention d'eau sous le buisson.

  • Le chèvrefeuille ne peut pas tolérer l'eau stagnante et une nappe phréatique peu profonde. Par conséquent, l'arrosage doit être adapté aux besoins de la plante.

Dans des conditions climatiques normales et avec un arrosage naturel suffisant, le chèvrefeuille n'a besoin d'être arrosé que 3-4 fois par saison, mais pendant la floraison et la formation des fruits, il est recommandé d'arroser plus fréquemment, surtout lorsque la plante est sèche.

S'il faut arroser le chèvrefeuille avec de l'eau bouillante au printemps

Certains propriétaires de jardins pratiquent l'arrosage du chèvrefeuille avec de l'eau bouillante au printemps. Tous s'accordent à dire que ce procédé est non seulement inoffensif pour la plante, mais aussi très efficace contre divers insectes ravageurs qui hivernent dans le sol (fig.

5).

Les avantages et les inconvénients de l'arrosage à l'eau chaude

L'arrosage à l'eau chaude est reconnu comme très efficace contre les spores fongiques, l'oïdium et les ravageurs tels que les cochenilles et les acariens. Elle est recommandée lorsque la neige a fondu sous les arbustes et que le sol est encore gelé. Bien sûr, l'arrosage à l'eau bouillante est plutôt compliqué et dangereux.

Avec quoi fertiliser le chèvrefeuille au printemps ?
Figure 5 : Particularités de l'arrosage des arbustes de chèvrefeuille à l'eau bouillante

Il faut beaucoup de temps et de patience pour faire bouillir l'eau, la verser soigneusement dans un arrosoir, puis arroser toute la plante.

De plus, faire tout cela est plutôt problématique sans aide extérieure. Cependant, si vous souhaitez cultiver une culture durable de baies, l'arrosage à chaud du chèvrefeuille comme moyen de lutter contre toutes sortes de maladies et de ravageurs est une bonne solution.

Arrosage parfait

L'arrosage à chaud au printemps est recommandé dans le sol encore gelé, avant que la sève ne commence à couler et qu'il n'y ait aucun risque d'endommager les bourgeons. De l'eau bouillante est versée d'un seau dans un arrosoir et les arbustes sont ensuite irrigués avec cette eau. Il n'y a pas non plus à craindre d'endommager les racines car l'eau chaude a le temps de refroidir en se frayant un chemin à travers les pousses et la couche de sol.

..

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *