Bocaux De Conserve Pour L'hiver

Bocaux de conserve pour l'hiver

Avec l'arrivée de l'été et son abondance de couleurs, de saveurs et d'arômes, aucune ménagère ne peut éviter la tentation de conserver au moins une tranche d'été pour l'hiver froid et glacial. Lorsque nous mettons les fruits et légumes en conserve, nous nous efforçons de préserver toutes leurs propriétés utiles et leurs saveurs. Mais même les ménagères expérimentées sont souvent confrontées à un choix : comment choisir la méthode de mise en conserve la plus simple et la plus sûre et quels bocaux choisir.

Cet article donne des informations utiles sur ce que sont les bocaux et quelle est leur différence ; il donne des conseils sur des étapes importantes de la mise en conserve comme la stérilisation des bocaux et des couvercles, le remplissage et la fermeture des récipients et leur stockage. En suivant nos conseils, vous réussirez non seulement à bien préparer, mais aussi à conserver les dons de la nature.

Bocaux de conserve pour l'hiver

Il existe aujourd'hui trois types de bocaux en verre pour la mise en conserve (photo 1).

La différence entre les trois est le type de col:

  1. Les bocaux en verre avec un col de conserve:peuvent être fermés avec une clé de conserve spéciale. L'utilisation de ce type de bocaux exige une certaine habileté car il est important de ne pas endommager le col pendant le processus de fermeture. Dans ce cas, le bocal devient inutilisable et son contenu peut se détériorer. Plusieurs types de couvercles sont utilisés pour les bocaux avec ce col : les couvercles en étain pour la mise en conserve, les couvercles en capron pour la mise en conserve à froid et à chaud.

  2. Bocaux avec couvercles en verre équipés d'un clip:la technique de mise en conserve consiste à placer un anneau en caoutchouc sur le col d'un bocal rempli et à le fermer avec un clip. Ce type de récipient n'a pas besoin d'être tourné pour une étanchéité supplémentaire.
  3. Steckle avec couvercle à vis (twist-off):les couvercles de ces récipients sont disponibles en différentes tailles : de 38 à 100 mm selon le col de la boîte elle-même. Ils sont faciles à utiliser et la mise en conserve ne pose aucun problème. Le couvercle est vissé sur le goulot du bocal et le couvercle est tiré légèrement vers l'intérieur pour obtenir un joint étanche.

Bocaux de conserve pour l'hiver
Figure 1. Types de bocaux à conserves

Le seul inconvénient de ces derniers est la courte durée de vie des couvercles car ils sont en métal fin. De plus, ces couvercles ont tendance à rouiller après un usage répété.

Bocaux à conserves

La mise en conserve des fruits et légumes pour l'hiver ne peut se faire sans stérilisation préalable des bocaux (photo 2). Cette procédure est effectuée afin de tuer les éventuelles bactéries pathogènes, qui non seulement peuvent gâcher l'entreposage hivernal, mais peuvent également être très nocives pour la santé humaine.

La stérilisation permet une plus longue et meilleure conservation des fruits et légumes préparés pour l'hiver.

Indépendamment de la procédure de stérilisation, il existe quelques règles générales :

  1. Les bocaux utilisés pour la mise en conserve ne doivent pas présenter de fissures ou d'ébréchures. Il est préférable d'utiliser du bicarbonate de soude pour les laver plutôt que des produits chimiques ménagers.
  2. Ne retirez les récipients stérilisés chauds qu'à l'aide de dispositifs d'accrochage en tissu sec, car le verre peut éclater à cause des changements brusques de température.
  3. Si de nombreux bocaux ont été stérilisés en même temps, rangez-les à l'envers sur une serviette propre avant de les remplir.

  4. La température des produits que l'on met dans les bocaux doit être identique à celle des récipients. En d'autres termes, les conserves froides sont placées dans des bocaux froids et les bocaux fraîchement cuits dans des bocaux chauds.
  5. Pour éviter que le récipient contenant le produit n'éclate et ne glisse de vos mains lorsqu'il est exposé à l'eau bouillante, tenez-le toujours à deux mains : par le goulot et le fond.
  6. Les bocaux scellés finis sont retournés et laissés refroidir, sauf indication contraire dans la recette. C'est également un moyen supplémentaire de stériliser et de sceller le récipient.

Bocaux de conserve pour l'hiver
Figure 2 : Méthodes de stérilisation des bocaux

Vous trouverez ci-dessous les méthodes les plus populaires pour stériliser des bocaux vides à la maison.

Vapeur de casserole

Cette vieille méthode éprouvée est bien connue de nombreuses ménagères. Les ustensiles de cuisine tels qu'une bouilloire, une marmite, un bol, etc. sont utilisés pour la stérilisation à la vapeur. Un tamis en fer (un tampon spécial) est placé sur la marmite avec de l'eau bouillante pour supporter un bocal de n'importe quelle taille.

Il est placé sur un tamis, le col vers le bas, et cuit à la vapeur pendant un certain temps, en fonction du volume.

Pour les pots d'un litre, ce temps est de 10 minutes, pour les pots de 3 litres, il est de 15 minutes. Le principal signal que le traitement à la vapeur est terminé sera les gouttes d'eau qui coulent sur les parois du pot. L'avantage de cette méthode est sa polyvalence, car le traitement à la vapeur peut même être utilisé dans des conditions de camping. Les inconvénients incluent le remplissage de la salle de stérilisation avec de la vapeur humide.

Avec un cuiseur à vapeur

Les propriétaires de cuiseurs à vapeur peuvent l'utiliser comme stérilisateur pour les pots vides. Dans ce cas, les récipients sont posés, goulot en bas, sur le fond du cuiseur à vapeur et cuits à la vapeur pendant 15 minutes.

Les bocaux ainsi stérilisés sont enveloppés d'une serviette par-dessus lorsqu'ils sont prêts et, sans les retourner, sont posés sur un morceau de tissu propre préalablement repassé sur les deux faces. Dans cette position, ils peuvent être conservés jusqu'à deux jours, à condition de ne pas retourner les bocaux et de ne pas toucher leur col.

Au four

La méthode de stérilisation des bocaux au four présente l'avantage d'un gain de temps considérable et de permettre de traiter un grand nombre de bocaux simultanément.

C'est ce qu'on appelle la stérilisation à sec. L'idée est de placer des bocaux propres et secs dans un four froid ou légèrement chauffé, sur un plateau ou une grille, avec le col vers le bas. Si les bocaux sont encore humides après le lavage, vous pouvez les relever ou les mettre le col vers le haut, afin que le reste de l'humidité puisse s'évaporer.

Four chauffé à une température de 150 degrés et y maintenir les banques, selon leur volume : demi-litre - 10 minutes, un litre - 15 minutes, 2 litres - 20 minutes et 3 litres - 25-30 minutes. Il est important de se rappeler que les bocaux sont très chauds après avoir été stérilisés au four, vous ne devez donc pas les sortir à mains nues.

Ils peuvent également éclater s'ils entrent en contact avec quelque chose de froid. Il est donc conseillé de laisser les bocaux refroidir légèrement avec la porte du four ouverte et de les remplir lorsqu'ils sont encore chauds. Les avantages de cette méthode sont l'absence de vapeur humide et la possibilité de traiter plusieurs pots en même temps. Le principal inconvénient est que toutes les cuisinières ne sont pas équipées d'un four et que cette méthode ne convient donc pas à tout le monde.

Micro-ondes

La stérilisation des bocaux par micro-ondes est l'une des méthodes les plus modernes.

Versez 1 à 2 cm d'eau sur le fond des bocaux à traiter et mettez-les au four. Le four à micro-ondes est allumé à la puissance maximale et les bocaux sont incubés pendant 1 à 5 minutes.

Note:Cette durée dépend de la puissance de l'appareil ménager ainsi que du volume des bocaux à stériliser. Par exemple, avec une puissance maximale de 1 000 watts, il ne faut qu'une minute pour stériliser un bocal de 0,5 litre. La méthode la plus courante consiste à expérimenter avec le temps.

L'important est que l'eau du bocal arrive à ébullition et que la vapeur libérée tue les micro-organismes sur les surfaces en verre. Le nombre et le volume des pots à traiter dépendent de la taille du poêle. Si un bocal de 3 litres ne correspond pas à la hauteur de votre micro-ondes, n'ayez pas peur de l'y mettre, l'eau ne sortira pas. Après avoir éteint le four, laissez les bocaux refroidir légèrement, puis sortez-les avec des gants de cuisine ou une serviette. Remplissez immédiatement les bocaux de conserves chaudes ou placez-les à l'envers sur une serviette propre.

L'avantage de cette méthode est l'absence de toute sorte de vapeur dans la pièce, l'inconvénient est l'espace limité qui ne permet pas l'opération pour un grand nombre de pots ou pour des récipients d'une capacité supérieure à 3 litres.

Dans un lave-vaisselle avec fonction de stérilisation

Il est également possible de stériliser les pots dans le lave-vaisselle. Pour ce faire, des récipients propres sont chargés dans le lave-vaisselle et, sans ajouter de poudre, la machine est mise en marche à sa température maximale (supérieure à 60 degrés). Cette méthode ne demande pas beaucoup de travail et permet de traiter simultanément de 12 à 20 bocaux.

Stérilisation des couvercles

Les couvercles métalliques doivent être stérilisés.

Ils doivent être lisses, sans dommage ni pliure et sans trace de rouille à leur surface. Il est nécessaire de s'assurer que tous les élastiques s'ajustent bien à la surface des couvercles. Les couvercles doivent être lavés avec une solution de bicarbonate de soude avant la stérilisation (figure 3).

Les couvercles doivent être stérilisés :

  • Dans l'eau bouillante
  • À la vapeur
  • Au four

Et inversement les couvercles ne doivent pas être stérilisés au lave-vaisselle ou au four à micro-ondes.

La cuisson à la vapeur convient mieux aux couvercles dotés d'un joint en caoutchouc, car cette partie doit également recevoir un traitement thermique suffisant.

Par conséquent, placez le couvercle de manière à ce que la vapeur frappe la partie inférieure du couvercle.

Bocaux de conserve pour l'hiver
Figure 3 : manières de stériliser les couvercles

La manière sûre et fiable est de faire bouillir les couvercles dans de l'eau chaude. Elle se fait juste avant de fermer les pots. Le temps d'ébullition des couvercles est de 2 à 15 minutes, selon le matériau. Par exemple, les couvercles en plastique ne doivent pas être laissés trop longtemps dans l'eau bouillante, car ils pourraient fondre ou se déformer.

Les couvercles en métal, en revanche, peuvent supporter des temps d'ébullition plus longs. La stérilisation au four ne convient qu'aux couvercles sans élastique à l'intérieur. Les fermetures se réchauffent rapidement et facilement, de sorte que le temps de stérilisation n'est que de 10 minutes.

Remplir correctement les bocaux

Chaque étape est importante pendant la mise en conserve car, au final, tout cela affecte la qualité et la durée de conservation du produit. Concentrons-nous donc sur l'étape du remplissage des pots (photo 4).

On peut y discerner les principales règles suivantes :

  1. Les pots doivent être secs avant d'être remplis. Ils peuvent être séchés soit naturellement en posant le goulot sur un morceau de tissu propre, soit en épongeant avec un tissu repassé.
  2. La température du récipient doit correspondre à la température de la matière première qui y sera mise. En d'autres termes, il ne faut pas verser de matière première chaude dans un bocal froid et vice versa, car le verre pourrait ne pas supporter la différence de température et éclater entre vos mains.
  3. Le remplissage du bocal "jusqu'au goulot" est préférable pour le remplissage à chaud, car dans ce cas, il reste moins d'air dans le bocal, et donc la possibilité d'oxydation ou de développement microbien sera minimale.

    Si les bocaux avec leur contenu doivent être stérilisés après le remplissage, il est préférable de ne pas les remplir jusqu'au col sur 1,5 à 2 cm (pour les bocaux d'un demi-litre et d'un litre), et sur 5 à 7 cm pour les bocaux de 3 litres. Cela permet de s'assurer que le contenu des bocaux ne se déverse pas pendant la stérilisation.

  4. Les fruits et légumes doivent être empilés assez serrés, mais pas trop. Par exemple, les baies sont versées dans le bocal, tandis que les gros fruits sont disposés en rangées successives. Par exemple, pour mariner des concombres, les plus gros morceaux sont placés au fond et les plus petits plus près du haut du bocal.

  5. Les épices sont placées au fond d'un petit bocal, et dans les récipients de 3 litres ou plus, elles doivent être réparties uniformément dans tout le bocal, en les posant (en les versant) sur les fruits.
Bocaux de conserve pour l'hiver
Figure 4 : Comment remplir les bocaux

Un art particulier consiste à bien remplir les bocaux, lorsque les fruits en conserve ont non seulement un bon goût, mais aussi un aspect très esthétique. Pour cela, vous pouvez couper les fruits en morceaux de tailles et de formes différentes, utiliser des couteaux à découper façonnés, assortir la couleur des fruits et les combiner en les disposant en couches.

Il n'est pas recommandé de mélanger des fruits qui risquent de tacher beaucoup (par exemple des fruits clairs avec des fruits très clairs). Par conséquent, les pêches, les pommes et les abricots ne doivent pas être combinés avec des cerises ou des prunes dans le même bocal.

Comment fermer les bocaux

Après la stérilisation ou la pasteurisation (si elle a été effectuée), il est très important de fermer les bocaux correctement et hermétiquement. Pour ce faire, ils sont soigneusement retirés de l'environnement chaud à l'aide d'une serviette ou de gants de cuisine et de pinces spéciales pour bocaux afin d'éviter les brûlures. Le traitement ultérieur se fait à l'aide d'une machine à cisailler spéciale, également appelée clé (fig. 5).

Bocaux de conserve pour l'hiver
Figure 5.

Méthodes pour les boîtes de conserve

Poser la boîte de conserve avec la pièce sur une surface plane et ferme, placer délicatement la cartouche de la boîte de conserve sur le couvercle de la boîte, la tenir avec la main gauche sur la tête (pour les droitiers). Tout en pressant le couvercle contre le col du bocal avec votre main gauche, utilisez la poignée à vis avec votre main droite pour pousser le rouleau étireur vers l'avant jusqu'à ce qu'il s'arrête légèrement sur le couvercle et faites un tour complet autour du bocal dans le sens inverse des aiguilles d'une montre avec votre main droite passant par la gauche. La canette ne doit pas changer de position et la pression sur le couvercle ne doit pas être réduite.

Note:Souvent les ménagères ne font pas plus d'un demi-tour de la poignée de la vis dans le sens inverse des aiguilles d'une montre pour chaque tour complet de la poignée autour de la canette afin d'assurer un sertissage uniforme du couvercle pour une fermeture plus sûre. Le bord du couvercle scellé doit être plat et sans bavure.

Cela ne peut se faire qu'en enroulant progressivement le couvercle.

Après le capsulage, les bocaux sont retournés pour vérifier l'absence de fuites, et placés dans cette position sur une surface plane pour refroidir. Pour que cela se produise progressivement, plutôt que brusquement, il est conseillé d'envelopper les conserves (par exemple avec une vieille couverture ou une veste). Le refroidissement progressif protège les conserves contre les moisissures et la fermentation. En revanche, certains types de conserves doivent être refroidis rapidement après avoir été stérilisés, afin que leur contenu ne ramollisse pas inutilement et ne perde pas son aspect naturel.

C'est le cas de la compote d'abricots, des concombres conservés naturellement, des tomates, du chou blanc, de la purée de poires ou de coings. Ces conserves sont immédiatement portées dans un endroit frais où elles refroidissent.

Conditions de conservation des bocaux de conserves

L'endroit idéal pour conserver vos conserves est la cave ou le cellier, où dans l'obscurité et la fraîcheur vos conserves peuvent durer jusqu'au printemps prochain sans perdre leurs caractéristiques (figure 6). Les propriétaires d'appartements peuvent conserver leurs conserves dans un garde-manger ou un réfrigérateur. S'il y a très peu d'espace, n'importe quel coin de votre maison éloigné de la cuisinière et des radiateurs, comme une loggia non isolée ou des étagères dans une pièce, fera l'affaire.

Bocaux de conserve pour l'hiver
Figure 6. Comment conserver vos conserves

Pour autant, quel que soit l'endroit où vous conservez vos aliments faits maison, vous devez respecter certaines règles. Veillez à vérifier l'étanchéité des bocaux avant de les ranger afin que les bocaux du garde-manger n'explosent pas. Les conserves doivent être placées à l'abri de la lumière directe du soleil pour éviter qu'elles ne s'altèrent.

Si vous remarquez une turbidité de la saumure ou l'apparition de mousse, de bulles ou de moisissures pendant le stockage, vous ne devez pas consommer ces conserves.

Cela pourrait mettre la vie en danger, alors jetez-le sans regret.

Dans cette vidéo, vous apprendrez les méthodes de base pour stériliser les bocaux pour la mise en conserve à domicile.

.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *