Chasse À La Gélinotte En Hiver

Chasse à la gélinotte en hiver

La chasse hivernale à la grouse est qualifiée d'une des activités de plein air les plus passionnantes, car il faut de l'adresse et de l'habileté pour chasser un tel gibier, car les grouses sont des oiseaux très méfiants et timides. Ce type de chasse était plutôt populaire dans le passé, mais aujourd'hui, il s'agit plus d'un sport que d'une espèce de gibier.

Bien que la chasse à ce type de trophée soit liée à certaines difficultés, en étant armé de connaissances théoriques et de l'expérience d'autres chasseurs, vous pouvez attraper cet oiseau. Dans l'article d'aujourd'hui, nous allons non seulement examiner les caractéristiques de base de la gélinotte des bois et les particularités de la chasse hivernale, mais aussi nous pencher sur les moyens les plus efficaces de la chasser.

Chasse hivernale au tétras

La chasse hivernale au tétras en général est presque similaire à celle du tétras lyre, bien qu'il y ait quelques différences (photo 1).

Note:Les tétras sont des oiseaux extrêmement timides, et sans certaines compétences de camouflage, tous les chasseurs ne sont pas capables d'approcher le gibier à distance de tir. Mais si vous apprenez les détails des habitudes de l'oiseau et les caractéristiques de ses proies, vous pouvez devenir l'heureux propriétaire d'un trophée.

Chasser et essayer de tirer un oiseau suscite la passion du chasseur, mais celui-ci doit faire preuve de patience, de maîtrise de soi et d'habileté pour remporter un tir sur cet oiseau très prudent. Par le passé, les proies étaient principalement capturées de juillet à la fin de l'automne, tandis que des collets étaient utilisés pour attraper les oiseaux en hiver. La chasse est interdite de mars au milieu de l'été, lorsque les poussins de gélinotte des bois sont éclos.

Chasse à la gélinotte en hiver
Figure 1. Apparition des oiseaux

Le mode de chasse par approche est considéré comme la sous-espèce la plus honorable actuellement. Elle se pratique principalement en hiver, et un chasseur qui parvient à prendre un trophée de cette manière peut être vraiment fier de lui.

Description et comportement du tétras

Le tétras est un oiseau sauvage qui fréquente naturellement surtout les forêts de conifères et les forêts mixtes. Zoologiquement, ils sont classés dans la catégorie des faisans, et en effet, leur apparence royale ressemble beaucoup à celle des faisans domestiques.

La meilleure proie est le tétras des bois mâle, car il peut peser jusqu'à 6kg. Les femelles sont beaucoup plus petites et pèsent rarement plus de 2 kg. En outre, les mâles sont beaucoup plus séduisants : leur queue en forme d'éventail est de couleur noire et couverte de magnifiques taches blanches. Le plumage est irrégulier et peut varier en nuances du noir au cendré avec de petites taches de brun, de blanc ou de gris. Le thorax est vert avec une teinte acier (figure 2).

Les femelles diffèrent fortement des mâles par la teinte du plumage : elles sont le plus souvent de couleur rougeâtre avec des mouchetures blanches, brunes, noires, jaunes et rouges.

Le fait que la gélinotte des bois puisse être chassée non seulement en été, mais aussi en hiver, s'explique par le fait que ces oiseaux restent pour l'hiver dans leur habitat d'origine, utilisant les baies pour se nourrir en été et les bourgeons et aiguilles de conifères en hiver. A la fin de l'automne, leur meilleur mets est constitué de feuilles de tremble flétries.

Chasse à la gélinotte en hiver
Figure 2 : Les oiseaux préfèrent s'asseoir à la cime des arbres, ne descendant que pour se nourrir

Un autre comportement intéressant de l'oiseau est qu'il passe la journée au sol, alors que la nuit il préfère grimper dans les branches des arbres. Lors de fortes gelées, les gélinottes des bois plongent dans les congères, où des trous se forment.

Si un chasseur a la chance de les trouver, il peut compter sur une proie riche. Il faut garder à l'esprit qu'en cas de fortes gelées, ces oiseaux peuvent rester sous la neige pendant plusieurs jours sans nourriture, en creusant des tunnels dans la neige.

Mode de vie hivernal de la gélinotte des bois

Pour réussir à obtenir un trophée, il est nécessaire d'étudier au préalable les habitudes de l'oiseau en hiver. Cela aidera à traquer discrètement la gélinotte des bois et à s'en approcher avec un tir précis (fig. 3).

Le comportement hivernal de la gélinotte des bois présente les caractéristiques suivantes :

  1. Les oiseaux préfèrent s'installer dans les forêts de conifères car les bourgeons et les aiguilles de pin constituent la base de leur alimentation en hiver.
  2. Mâles et femelles forment des bandes séparées selon leur sexe lors des grands froids. En d'autres termes, si vous voulez obtenir une poule et un coq, vous devrez chasser séparément deux groupes d'oiseaux distincts.
  3. Lorsque la couverture neigeuse est légère, les gélinottes des bois passent leurs nuits au sommet des arbres. Lorsque le sol est recouvert d'une neige profonde et que le gel devient plus intense, les oiseaux préfèrent se rapprocher du sol et passent les nuits dans des trous sous la neige.

Chasse à la gélinotte en hiver
Figure 3 : En hiver, les oiseaux se nourrissent principalement d'aiguilles et vivent en petites familles

Lors de gelées particulièrement sévères, la gélinotte des bois peut rester à l'intérieur des congères jusqu'à trois jours. Cette particularité comportementale n'est pas très pratique pour un chasseur, car lorsqu'un oiseau s'enfonce immédiatement dans une congère, un trou se forme à sa surface, qui finit par être recouvert de neige et devient très difficile à trouver.

Note:Le principal paradoxe des habitudes de la gélinotte des bois est que, malgré son nom, elle a une ouïe étonnamment fine, il faut donc se faufiler très prudemment vers un troupeau, car tout bruissement ou craquement de branches peut effrayer le gibier.

Lorsqu'on planifie une chasse hivernale à la gélinotte des bois, il faut tenir compte d'une autre particularité des oiseaux : ils sont extrêmement sensibles à la météo et savent à l'avance si des gelées sévères sont prévues. En prévision d'une vague de froid, les gélinottes des bois seront abondamment nourries et plongeront dans les congères pour attendre le gel.

Ainsi, si un chasseur va chasser les jours où la température de l'air descend en dessous de -20 degrés, il obtiendra très probablement un trophée.

Règles générales de la chasse hivernale

Le tétras est considéré comme l'un des trophées les plus précieux, car il est extrêmement difficile de l'obtenir, quelle que soit la saison. Ces oiseaux se distinguent par une étonnante acuité visuelle, il est donc presque impossible de s'en approcher sans se faire remarquer : généralement, la gélinotte des bois remarque le chasseur avant qu'il n'atteigne la distance de tir (photo 4).

Note:Certains chasseurs préfèrent avoir un chien comme assistant, car ils pensent que l'oiseau ne le percevra pas comme un ennemi et donnera au chasseur la possibilité de s'approcher plus près d'eux. Cependant, dans la pratique, cette méthode ne fonctionne pas toujours, à cause du temps : s'il y a une neige profonde dans la forêt, le chien ne peut tout simplement pas la traverser.

Concernant les règles de base de la chasse au gibier, les conseils suivants sont utiles pour les chasseurs débutants :

  1. D'abord, il faut essayer de découvrir une bande d'oiseaux, de s'en approcher sans se faire remarquer et de faire un bon tir. Mais cela ne semble facile qu'en théorie, mais en pratique, la chasse aux tétras est considérée comme l'une des plus difficiles.
  2. Les tétras sont pour la plupart sédentaires. En d'autres termes, si une bande a trouvé un lieu d'alimentation approprié, elle y restera en permanence, à moins qu'elle ne manque de nourriture.
  3. Trouver un site d'alimentation et de perchage pour la gélinotte des bois dans une forêt de pins n'est pas très facile, car n'importe quelle clairière ou clairière peut s'avérer convenir.

    Il faut donc être prêt à l'avance pour un long peignage dans les bois.

  4. Lorsqu'on trouve un troupeau, il ne faut pas penser que la proie est déjà dans sa poche. Les tétras lyres se perchent au sommet des pins, d'où ils ont une excellente vue sur la région, et ils remarquent le chasseur beaucoup plus tôt que lui, et ont le temps de quitter leur place.
  5. Voir un trophée de chasse est préférable lorsque le temps est venteux. A ce moment-là, la gélinotte des bois ne peut pas déterminer exactement d'où vient le bruissement, et le chasseur peut s'approcher du troupeau à la distance de 100-150 mètres, ce qui est tout à fait suffisant pour un tir précis.

  6. Il faut se rappeler, que la précipitation dans la chasse à la gélinotte des bois est la dernière chose. Si vous avez déjà réussi à vous approcher d'une bande de tétras sans vous faire remarquer, inutile de vous précipiter. Visez soigneusement et tirez avec précision. Comme le montre la pratique, déjà après la première volée de canon, le troupeau s'éloigne et il ne sera pas possible de réessayer.
Chasse à la gélinotte en hiver
La chasse au trophée en hiver est une activité très passionnante

Si vous avez bien choisi la période et les conditions météorologiques pour chasser, vous devez également tenir compte de plusieurs caractéristiques plus spécifiques de la gélinotte des bois.

Tout d'abord, ce sont des oiseaux plutôt lourds, qui ne peuvent pas s'envoler rapidement. Cela donnera au chasseur quelques secondes pour viser.

Deuxièmement, la gélinotte des bois est plutôt coriace, et même si vous faites un tir mortel, l'oiseau peut s'envoler assez loin. Compte tenu de cette particularité, une attention accrue doit être accordée à la préparation des armes et de l'équipement.

Préparation de l'équipement

Pour obtenir un trophée, il est nécessaire de préparer à l'avance une arme appropriée.

Pour la chasse à la grouse, vous pouvez utiliser un fusil rayé ou un fusil de chasse, mais récemment, les fusils combinés à plusieurs canons sont également devenus populaires.

Lorsque vous choisissez le type d'arme, considérez objectivement vos compétences de tir et les caractéristiques particulières de l'arme. Un fusil à canon rayé, par exemple, vous permettra d'attraper votre proie à longue distance, mais vous devez avoir un bon œil. Si vous n'êtes pas un tireur d'élite, les fusils rayés ne devraient pas être utilisés.

Note:Vous devez également garder à l'esprit que les fusils rayés ont certaines restrictions.

En raison de la portée de la balle, elle ne peut pas être utilisée près des autoroutes ou des villages.

Avec les armes à canon lisse, les doubles canons sont privilégiés - si le premier tir est infructueux, vous pouvez toujours réessayer sans perdre de temps à recharger.

Chasse à la gélinotte en hiver
Figure 5. Equipement nécessaire

En plus du choix des armes, vous devrez également veiller à votre propre confort, c'est-à-dire à des vêtements chauds et confortables. Mais préparez-vous à de longues errances ou à des embuscades, les vêtements et les chaussures doivent donc être chauds et spacieux.

Un chapeau doit être léger mais suffisamment chaud pour vous tenir au chaud et ne pas vous emmêler pendant une longue marche. Il est également souhaitable que la couleur de la tenue soit camouflée : ainsi, vous aurez plus de possibilités de vous approcher du troupeau. Et, bien sûr, il est préférable de ne pas porter de vêtements qui font du bruit et qui bruissent (figure 5).

Armes

Lorsque l'on choisit des armes et des équipements pour la chasse à la grouse, le rôle clé doit être de sélectionner le bon fusil. Tout type d'arme à feu convient en principe, mais un fusil à double canon est considéré comme le plus pratique.

Tout d'abord, il peut effectuer deux tirs d'affilée, ce qui augmente vos chances de remporter un trophée. Deuxièmement, il ne reçoit pas de débris, qui sont très abondants dans toute forêt.

Note:Des références positives de la part des chasseurs sont données pour les fusils de chasse domestiques IZH 12, 26, 27, 54 et 58 et TOZ 25, 63, BM.

Lorsque l'on choisit un type de fusil de chasse, il vaut mieux tenir compte de son poids : il est possible que l'on doive marcher de longues distances pour trouver le paquet.

Pour éviter les erreurs pendant le tir, des amorceurs expérimentés pourraient vous aider :

  1. S'attaquer correctement à la distance :c'est généralement la raison d'un mauvais tir.

    Il est important de se rappeler, que vous n'aurez qu'une seule chance d'attraper un trophée, donc soit vous entraînez votre jugement à l'avance, soit vous placez des marqueurs sur le sol, qui vous aideront à déterminer la distance exacte du troupeau.

  2. apprenez à poursuivre un oiseau qui s'envole: si l'oiseau est haut dans le ciel, vous pouvez le viser, mais s'il vole bas, il faut le couvrir de canons de fusils pour ne pas perdre sa portée. Ce type de tir nécessite une formation. En outre, si l'oiseau monte en pente raide, il est préférable de ne pas tirer directement sur lui, mais de se placer légèrement en avant de la cible.
  3. Rester au frais:cette exigence est difficile à respecter, compte tenu de l'excitation que suscite la chasse à la grouse.

Il est également conseillé de prendre en compte, que seul un fusil de chasse, enregistré pour la chasse, devrait être apporté : les armes non familières dans la plupart des cas se traduisent par des ratés décevants.

Ammmo

En plus du bon choix du fusil de chasse, il est tout aussi important de sélectionner les munitions appropriées. Les chasseurs expérimentés recommandent l'utilisation de munitions Mirage, SCM-Industria ou Fetter. En règle générale, ce type de munitions joue un rôle décisif dans la réussite de la chasse.

Le fait est que ces munitions offrent une netteté et une grande précision de tir et que l'on peut donc compter sur elles pour remporter un trophée.

Il est également recommandé d'avoir avec soi des munitions "Magnum", très adaptées au tir à courte distance (35 m maximum).

Où viser

Le tir parfait de la grouse est difficile car s'approcher de l'oiseau est généralement impossible et tous les chasseurs, notamment les débutants, ne sont pas doués pour le tir à longue distance.

Pour réduire le risque de manquer un tir, les chasseurs expérimentés recommandent de viser le gibier par derrière et sous l'aile.

Types de chasse à la gélinotte des bois

Il existe plusieurs façons de chasser la gélinotte des bois, selon la période de l'année et les habitudes des oiseaux à certaines périodes. Les chasseurs expérimentés conseillent de se familiariser au préalable avec chaque méthode de chasse, afin de pouvoir s'orienter sans tarder sur le terrain.

Décrivons les principaux types de chasse au gibier avec leurs spécificités et leurs informations théoriques, qui aident à devenir l'heureux propriétaire de l'oiseau.

D'une approche boisée

La chasse au tétras se pratique principalement en automne ou au début de l'hiver, lorsque les oiseaux se nourrissent encore dans les bois. Cependant, dans certains cas, elle est également pratiquée pendant les hivers enneigés (figure 6).

Chasse à la gélinotte en hiver
Figure 6. La chasse d'approche

Le point principal de la chasse d'approche est de trouver le lieu d'alimentation des oiseaux.

Elle peut être déterminée en utilisant des jumelles et en observant la zone de chasse depuis une position élevée. Mais de nombreux chasseurs expérimentés préfèrent s'orienter à l'oreille : la gélinotte des bois étant un oiseau plutôt grand, elle fait beaucoup de bruit lorsqu'elle s'envole vers un arbre ou que les feuilles sont arrachées du tronc. Par exemple, si une gélinotte des bois s'envole jusqu'à la cime d'un arbre, le bruit de ses ailes est entendu dans un rayon de 400 m dans une forêt calme, et pendant qu'elle se nourrit, le bruit des feuilles qui s'arrachent sera entendu à une distance de 200 m.

Si vous avez déjà réussi à localiser l'aire d'alimentation des oiseaux, vous devrez :

  1. Construire une petite cabane avec une large vue. Très utile pour le camoufler afin que les oiseaux ne sachent pas que vous êtes là.

  2. Tentez de ne pas vous accrocher à une seule volée : il est possible qu'il y ait d'autres oiseaux à proximité. Pour s'en assurer, il vaut mieux faire prudemment le tour du terrain.
  3. Prenez toujours votre arme avec vous : si vous vous trouvez accidentellement à distance de tir d'un troupeau, vous risquez de toucher la cible. Les oiseaux étant capricieux et timides, ils risquent de ne pas revenir dans un avenir proche dans une ancienne auge si un humain les a effrayés.
  4. Si vous observez plusieurs tétras sur une branche, il vaut mieux viser celui qui se trouve en dessous.

La chasse à distance est préférable par temps humide, car elle permet de se déplacer inaperçu dans la forêt. En outre, par temps nuageux, les gélinottes des bois peuvent rester à une mangeoire presque toute la journée, alors que par temps ensoleillé, elles ne descendent que le matin et le soir.

Les poussées de gélinottes sauvages

La saison de reproduction commence beaucoup plus tôt que chez les autres oiseaux sauvages, il est donc possible de pratiquer la chasse à la gélinotte à la fin de l'hiver. La meilleure période pour chasser de cette manière est la fin du mois de février, et avec l'arrivée des premières chaleurs du printemps, les oiseaux commencent à partir vers leurs lieux de reproduction (figure 7).

Cette localisation peut être révélée par quelques signes typiques :

  1. Une clairière ouverte révélera de nombreuses traces d'oiseaux, plus distinctement les traces d'ailes des mâles effectuant leur danse nuptiale.

  2. Il n'y a pas de site d'accouplement prédéterminé, car les gélinottes des bois peuvent choisir des endroits complètement inattendus, indépendamment de la région ou du paysage.
  3. Les gélinottes ont une caractéristique : elles viennent s'accoupler au même endroit année après année. En d'autres termes, si vous avez déjà trouvé une telle clairière, vous pouvez y revenir l'année suivante.
  4. L'oiseau peut également être repéré par son son distinctif, c'est-à-dire le chant des mâles pour attirer les femelles.
  5. Si un lieu d'accouplement est caché au fond de la forêt et que les oiseaux se sentent en sécurité, ils peuvent rester au sol, et pas seulement à la cime des arbres.

Chasse à la gélinotte en hiver
Figure 7 : Tirer le gibier en rut

L'avantage de chasser la gélinotte des bois en rut est que l'attention des mâles est entièrement attirée par les poules et qu'ils peuvent ne pas remarquer un chasseur en approche. Il n'est donc pas nécessaire d'essayer de tirer un oiseau tout de suite : il vaut mieux trouver un abri et attendre environ une demi-heure, afin que tous les coqs commencent à chanter. Dès que tout le troupeau est en train de chanter, il faut viser et tirer. En règle générale, les oiseaux sont si vifs qu'ils peuvent même ne pas remarquer la volée de fusil, et le chasseur a une chance de faire un deuxième tir.

Lors de la chasse à la gélinotte des bois aux trous

En hiver, lorsqu'il y a de la neige et du gel, il est courant d'aller chasser aux trous.

Bien que ce type de chasse au trophée soit l'un des plus rentables, il est associé à certaines difficultés. Tout d'abord, vous devez trouver l'endroit, où le grand tétras peut passer la nuit (photo 8).

Note:La fosse est un trou dans la neige, dans lequel le grand tétras grimpe pour se cacher du gel. En règle générale, les trous sont situés directement à proximité du lieu d'alimentation, mais ce n'est pas toujours vrai.

Un avantage évident de cette chasse est que la gélinotte des bois préfère vivre de manière sédentaire.

Si vous avez déjà trouvé un point chaud, vous pouvez toujours y retourner pour tirer les oiseaux.

Pour une chasse à la grouse réussie, vous devez suivre les règles suivantes :

  1. Pour ramper jusqu'à un point, il faut être très prudent, car même une épaisse couche de neige ne réduit pas la capacité d'audition des grouses.
  2. Lorsqu'un trou est trouvé, essayez d'estimer sa fraîcheur. Cela permettra de déterminer s'ils contiennent du gibier. Premièrement, il doit y avoir des traces près du trou.

    Deuxièmement, il ne devrait y avoir qu'un seul trou. S'il y en a plus d'un, cela signifie que le jeu a changé de lieu de repos et s'est précipité par un deuxième trou. On peut le faire en faisant un bruit pour que le gibier commence à quitter le trou. Le chasseur n'a qu'à viser juste et à effectuer un tir précis.

Chasse à la gélinotte en hiver
Figure 8 : Un trou de cerf

Certains chasseurs préfèrent tirer le gibier à mains nues, sans tirer.

Cette méthode présente un avantage certain, car vous obtiendrez un oiseau absolument intact, d'autant plus que la gélinotte des bois sort très lentement de sa cachette. Cependant, il faut considérer que cet oiseau est grand et fort, il peut donc être difficile de s'en sortir.

Avec des chiens

De nombreux chasseurs préfèrent chasser en hiver avec un chien pour de nombreuses raisons. Tout d'abord, les tétras sont des oiseaux extrêmement forts et, même après une blessure mortelle, ils peuvent voler sur une certaine distance. Dans ce cas, un chien aidera à trouver la proie dans la forêt (figure 9).

Chasse à la gélinotte en hiver
Figure 9. Un chien est le meilleur assistant dans la chasse au gibier

Deuxièmement l'odorat aiguisé de l'animal peut aider à trouver la gélinotte des bois et à l'approcher tranquillement à une distance d'un coup de feu. Le seul inconvénient de ce type de chasse est que, pendant les hivers enneigés, le chien ne peut pas se déplacer librement dans la neige profonde, et il n'est possible de se promener dans les bois avec lui que sur les routes. 

Hey tips

La chasse hivernale à la grouse est plutôt difficile, vous devez non seulement vous y préparer mais aussi prendre les conseils de chasseurs expérimentés.

La chasse au trophée sera réussie si vous :

  1. Vous déplacez dans la forêt à ski : ainsi, non seulement vous réduisez la fatigue due aux longues traversées mais vous produisez aussi moins de bruit.

  2. Préparez votre arme à l'avance : pour abattre la gélinotte des bois du premier coup, vous devez être très familier avec l'arme.
  3. Choisissez les bonnes munitions : il est difficile d'abattre la gélinotte des bois d'un seul coup, et encore plus à longue distance, en raison de la force et de la dureté de l'oiseau. Il est donc préférable d'utiliser des munitions de gros calibre.

Lorsque vous êtes dans les bois, soyez prudent et regardez constamment autour de vous. Soyez conscient de la capacité visuelle et auditive des gélinottes des bois et essayez de ne pas faire trop de bruit.

Seulement dans ce cas, vous devriez être assez proche du troupeau pour faire un tir.

La vidéo montre l'une des plus intéressantes chasses à la gélinotte des bois - sur les trous.

.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *