Élever Des Porcs À La Maison : Règles De Soins, Conseils Utiles Pour Les Débutants

Pour élever des porcs, l'éleveur doit connaître les règles de base pour le soin des animaux. Il existe des exigences spécifiques en matière de régime alimentaire, de conditions de logement, etc. selon le type de porcs, leur âge et d'autres nuances.

Élever des porcs à la maison : règles de soins, conseils utiles pour les débutants

Technologies d'élevage des porcs

Il existe différentes technologies et méthodes d'élevage des porcs dans le monde. Ils se caractérisent par une approche individuelle de l'hébergement, de l'alimentation et du toilettage, en fonction de l'objectif final.

Chacun des systèmes est adapté à la situation spécifique, en tenant compte des caractéristiques climatiques et technologiques des conditions de production.

La technologie danoise

La principale spécificité est une approche complètement différente de la structure de la porcherie. Il est supposé que les animaux seront logés dans des étagères à caillebotis, qui comprennent un système de nettoyage du fumier à auto-nettoyage dans des bacs en béton.

Une unité intérieure est utilisée pour abriter les stalles contenant des truies gestantes, ainsi que les stalles de maternité. La chaleur est fournie par l'utilisation de lampes infrarouges et de panneaux chauffants électriques.

La limite est de 30 porcs maximum dans un même enclos.

La technologie danoise utilise des équipements qui préparent et nourrissent les porcs. Un système de ventilation informatisé spécial est utilisé pour contrôler le régime de température.

Les avantagesde cette technologie comprennent :

  • Actualité pour tous les groupes d'âge des animaux.
  • Actualité pour les porcs, les verrats et les truies.

  • Automatisation du processus d'élevage, de l'alimentation et de l'abreuvement, système d'évacuation mécanique du fumier.
  • Risque de stress pour les porcs minimisé, aucune possibilité d'affrontement.
  • Moins de frais d'entretien.
  • Un consultant ou un vétérinaire visite l'unité au moins une fois par mois.

L'inconvénientde cette technologie est qu'elle ne convient qu'aux grandes entreprises, sinon l'argent dépensé pour l'équipement ne sera pas rentable.

Dans cette vidéo, un éleveur expérimenté donne des conseils sur la race à choisir, la façon d'élever les porcs, la vaccination et l'alimentation en temps opportun, et la façon de garder les porcs selon les règles de la technologie danoise :

Technologie canadienne

La base est de séparer les animaux en groupes. Ils sont élevés sur une litière profonde et non remplaçable, et leur accès à des aliments secs et à de l'eau propre n'est pas limité. La paille sèche ou la sciure de bois sont le plus souvent utilisées comme litière. La première couche de 20 cm doit toujours rester sèche. Au fur et à mesure qu'elle devient humide, une nouvelle couche est ajoutée.

Lorsque la couche inférieure commence à pourrir, la perte de chaleur est maximale, et par conséquent le coût de l'utilisation de la chaleur est fortement réduit. Le calcul de la litière est d'environ 1 kg par porc et par jour.

La technologie canadienne est utilisée pour les porcs d'engraissement, les truies allaitantes et gestantes, et les verrats. Les principaux avantages sont la rapidité de l'érection et le temps de retour sur investissement le plus court. Idéal pour les petites exploitations.

Les inconvénients sont qu'il est interdit d'avoir des courants d'air, qui sont très difficiles à prévenir.

Technologie en deux phases17>

Cette méthode d'élevage des porcelets fait appel à une méthode de groupe et de couchette, qui vise à réduire le stress au maximum. Dans la pratique, la méthode produit un bon effet économique et la production augmente d'environ 12-15%.

Les principaux avantages de la technologie à deux phases sont :

  • Première étape après la naissance, les petits porcelets sont conservés dans le même enclos pendant environ 90-120 jours.
  • La deuxième phase est leur transfert vers une salle d'engraissement, les truies restant dans une autre salle.

Il faut noter que les porcelets peuvent être regroupés lors du transfert vers la salle d'engraissement.

En tant que telle, cette méthode ne présente aucun inconvénient. Il suffit de suivre ces phases de manière cohérente.

L'alimentation

Pour ceux qui s'intéressent aux porcs, ils savent que ces animaux ont un estomac à une chambre, il leur est donc un peu plus difficile que pour les autres gros bovins de digérer les aliments qui contiennent des fibres. Vous devez donc faire preuve de bon sens dans l'alimentation de vos porcs.

La façon dont vous nourrissez vos porcs affectera non seulement leur santé, mais aussi leur prise de poids. Il existe des espèces d'aliments:

  • L'alimentation humide traditionnelle.Elle comprend des restes d'aliments mélangés, des pommes de terre bouillies, des légumes, diverses céréales et des herbes. L'inconvénient est le temps nécessaire à la préparation de l'aliment.
  • Fourrage mixte sec.

    Cela inclut les mélanges de céréales moulues, qui comprennent souvent de la farine de pois, des vitamines et des additifs minéraux.

Lorsque vous utilisez des aliments secs, veillez à laisser beaucoup d'eau aux animaux. Sinon, la constipation et la perte de poids commencent.

Fournir les porcs généralement deux fois par jour, le matin et le soir. Dans tous les cas, cela dépend de la méthode d'élevage choisie et de la taille de la production.

Élever des porcs à la maison : règles de soins, conseils utiles pour les débutants

Bons conseils :

  • Donner du grain se fait de préférence lorsqu'il est moulu, car les porcs le mâchent moins et le produit sort avec les selles.
  • Les pommes de terre doivent être données uniquement bouillies et doivent être lavées de la terre au préalable. L'eau des pommes de terre bouillies n'est pas recommandée.
  • Une petite quantité de légumes racines frais peut être ajoutée comme vitamines.
  • Calculez la nourriture pour un repas.

    Tout ce que l'animal ne mange pas ne peut être utilisé pour la fois suivante.

L'hébergement des porcs

L'endroit où vous prévoyez d'élever les porcs a une incidence directe sur leur santé et leur reproduction.

Température de l'air

La température de l'air et le microclimat jouent un rôle important dans la porcherie. Ce sont ces facteurs qui influencent fortement la croissance et le développement des animaux.

Faites attention, car en cas d'étouffement excessif, les porcs peuvent surchauffer leur corps, ce qui réduit leur appétit et provoque une perte de poids.

Par temps froid, les porcs dépenseront leurs réserves d'énergie pour s'auto-chauffer et consommeront beaucoup plus d'aliments.

Veuillez noter que les courants d'air, l'humidité et une litière de mauvaise qualité augmenteront les risques de tomber malade, ce qui entraînera une baisse de la productivité.

Humidité

Pour maintenir un bon microclimat, il est préférable d'avoir un système de ventilation automatique ; cela réduira la quantité de bactéries et de poussière dans la maison.

L'humidité peut être réduite en utilisant de la chaux vive (6-10%). En outre, vous devez nettoyer régulièrement les machines, enlever le fumier et ne pas trop mouiller le sol.

Disponibilité de l'eau

Si la production est assez importante, vous devez vous occuper des abreuvoirs automatiques. Selon l'âge des animaux, les éleveurs utilisent des abreuvoirs à tétine ou à gobelet.

N'oubliez pas que l'eau doit être disponible 24 heures sur 24 et que l'eau elle-même doit être propre, inodore et impure. Si les porcs manquent soudainement de liquide, leur appétit et leur digestibilité diminueront considérablement.

La température optimale de l'eau est de 12 à 15 degrés.

En été, augmenter la quantité de liquide d'environ 25%.

Élever des porcs à la maison : règles de soins, conseils utiles pour les débutants

Terrain de marche

Les élevages porcins qui contrôlent la propreté et la qualité de la race utilisent souvent un terrain de marche. Ce sont :

  • Mode Walking - les animaux sont autorisés à marcher à des heures fixes ;
  • Free Walking - les animaux peuvent marcher à tout moment.

Il est préférable de placer cette zone sur le côté sud d'un bâtiment. Veillez à recouvrir la zone d'une surface dure et à la clôturer avec une bonne barrière.

Les abreuvoirs et les mangeoires sont souvent placés sur les clôtures, mais strictement une demi-heure après avoir mangé, les porcs sont reconduits pour garder l'endroit propre.

L'éclairage

Avec un éclairage approprié, un éleveur peut augmenter sa production jusqu'à 20%. L'absence ou le manque de lumière affecte la pulsion sexuelle et la croissance.

Selon le but recherché, on choisit un éclairage spécial. Par exemple, la reproduction active nécessitera une lumière vive, tandis que l'allaitement et l'hébergement des porcelets exigeront le contraire.

Les zones commerciales peuvent utiliser à la fois l'éclairage naturel et l'éclairage de travail, qui peut être un éclairage de processus ou de service. Comme il existe différents types de parcelles d'éclairage, il est recommandé de choisir les puissances suivantes :

  • 50 Lk pour les animaux d'engraissement ;
  • 75 Lk pour les verrats, les truies gestantes, les sevrés et les cochettes ;
  • 150 Lk pour les truies allaitantes ;
  • 250 Lk pour le processus d'insémination.

Il est préférable de placer les lampes au-dessus des têtes des animaux et de choisir la version LED. Elle est plus proche de la lumière naturelle que l'incandescence et a un meilleur effet sur l'état général des animaux.

Systèmes d'évacuation du fumier

Dans l'élevage, le processus le plus long et le plus désagréable est l'évacuation du fumier.

Comme les porcs se développent très rapidement, la quantité de déchets augmente chaque jour. Dans une petite exploitation, le nettoyage peut être effectué à la main, mais dans les moyennes et grandes installations de production, c'est presque impossible.

Les systèmes de nettoyage suivants sont disponibles :

  • Système mécanique.Il comprend des canaux à fumier dans la zone où sont placés les mangeoires. Comme le sol y est en pente, toute l'urine et les autres liquides s'écoulent dans les canaux, et le fumier est ratissé par lui-même ou par un drain.

  • Système hydraulique.Dans cette variante, des tuyaux d'eau sont passés sur toute la longueur des canaux. Lors de l'assainissement, l'eau est pompée à travers eux, ce qui permet de tout évacuer dans les puisards (ils jouent le rôle de stockage). Ce fumier est ensuite séparé en une phase liquide, avec laquelle les champs sont arrosés, et une phase épaisse, utilisée comme engrais.
  • Le système d'évacuation par le sol à fentes.

    Ici, l'urine et les fèces s'accumulent par des fentes au niveau du deuxième étage. Ils tombent dans des bacs spéciaux qui sont nettoyés à l'eau. Tout ce qui y est collecté est ensuite conduit par un canal vers le puisard.

Élever des porcs à la maison : règles de soins, conseils utiles pour les débutants

Exigences relatives aux porcheries

Il existe un ensemble d'exigences tacites pour une porcherie, qui, lorsqu'elles sont respectées, peuvent vous aider à garder vos animaux dans des conditions confortables :

  • Une fenêtre ou un évent de ventilation doit être fait dans la maison où se trouvent les porcs. De préférence, elle sera isolée avec des feuilles de polyéthylène pendant les périodes froides.

  • Les portes doivent être hermétiquement fermées. Les animaux sont très sensibles aux courants d'air et au surrefroidissement.
  • Le sol doit être de préférence en béton ou en bois. Il est conseillé de l'isoler en plus.
  • Pour la construction de la ferme, il est préférable de choisir une zone légèrement élevée, sèche et à la topographie protégée.

  • Le voisinage optimal serait des bâtiments placés à un maximum de 150-200 mètres de la porcherie. La porcherie ne doit pas se trouver à moins de 200-300 mètres des autoroutes.
  • Il est strictement interdit de construire de telles installations sur des zones précédemment enfouies ou sur le site d'anciennes usines de traitement de la laine.
  • Il est important de se souvenir des précautions à prendre en cas d'incendie. Utilisez des matériaux résistants au feu dans la construction.

Maladies

Les porcs peuvent tomber malades s'ils ne sont pas soignés correctement. Les signes de l'apparition d'une maladie sont déterminés par ces critères :

  • manque d'intérêt pour la nourriture;
  • respiration fréquente;
  • dans les races de porcs blancs, la peau change de couleur et devient légèrement rosée;
  • la diarrhée apparaît, parfois avec des caillots de sang;
  • les oreilles sont tombantes, les yeux ternes, la queue flasque;
  • le porc essaie de rester à l'écart des autres, a l'air léthargique.

Si vous remarquez un comportement étrange chez un animal, contactez immédiatement un vétérinaire. Ne vous auto-diagnostiquez pas et ne vous traitez pas.

Qu'est-ce que les porcs peuvent avoir ?

Toutes les maladies peuvent être grossièrement divisées dans les groupes suivants :

  • Non-contagieux.

    Les maladies non-contagieuses les plus courantes sont

    • Diarrhée, causée par des maux d'estomac et une alimentation inadéquate. Plus rarement, la diarrhée est causée par une défaillance d'un organe.
    • Le ballonnement du ventre - causé par une suralimentation ou une alimentation de mauvaise qualité. Elle se caractérise par un refus de s'alimenter et une cavité abdominale élargie.
    • Constipation de l'estomac - comme la diarrhée, se produit par une mauvaise alimentation ou une suralimentation.

      Également un symptôme d'autres maladies, mais alors souvent accompagné de fièvre et de faiblesse générale.

  • Maladies infectieuses. Il s'agit notamment de :
    • La peste est une maladie virale qui peut être transmise par la litière ou les aliments. Cela provoque des troubles digestifs et des crampes.
    • Pasteurellose.

      L'agent causal est une bactérie spécifique qui apparaît en raison de conditions insalubres. Le taux de mortalité dû à cette maladie étant élevé, il est recommandé de vacciner les animaux.

  • Maladies par parasites, qui peuvent être externes ou internes :
    • Les vers constituent la menace la plus dangereuse pour la production porcine. Les vétérinaires identifient plus de 30 variétés de vers qui affectent principalement la fonction intestinale. Les ascarides ou les ténias sont les plus fréquents.

    • La gale est causée par de petits acariens, qui provoquent des irritations et des démangeaisons. Une telle atteinte de la peau entraîne une exfoliation et une hyperkératose.
    • Les poux - insectes qui provoquent également des irritations et parasitent le bétail. Ils se cachent le plus souvent dans les plis de la peau, entre les jambes et derrière les oreilles.
    • Miasis - cette maladie est causée par des mouches qui pondent leurs œufs dans les plaies des animaux.

Élever des porcs à la maison : règles de soins, conseils utiles pour les débutants

Les autres maladies que peuvent contracter les bovins sont la grippe, la pneumonie, la salmonellose, la mastite, le prolapsus utérin, la leptospirose, etc. Pour en savoir plus sur les maladies des porcs, cliquez ici.

Prévention des maladies

Il existe des précautions pour la prévention des maladies :

  • Tout d'abord, il faut éviter les fluctuations drastiques de la température ambiante et les conditions insalubres.
  • Pour prévenir les maladies telles que la gastro-entérite, la gastrite, etc.
  • Pour prévenir les maladies telles que la gastro-entérite, la gastrite, etc, ne donnez pas aux porcs des aliments avariés, acides, salés ou congelés, qui ne manqueront pas de perturber le fonctionnement normal de l'organisme.

  • Pour prévenir l'hypovitaminose, on donne aux porcs des aliments vitaminés et on pratique parfois des injections avec une solution de vitamines A, D, E.
  • Pour prévenir l'anémie, on donne aux porcelets de la ferroglucine, du glycérophosphate de fer et des solutions d'oligo-éléments, qui comprennent du chlorure de cobalt, du sulfate de cuivre et du fer sulfurique.
  • Prévenir le rachitisme en contrôlant la qualité des aliments, en améliorant le contrôle sanitaire, en évitant les aliments trop acides.
  • Pour lutter contre les maladies saisonnières, on utilise l'irradiation ultraviolette en été et l'irradiation infrarouge avec des sources artificielles en hiver.
  • Pour éviter les mouches, un régime sanitaire strict est maintenu avec une désinfestation régulière des locaux.

  • Il est recommandé de traiter l'extérieur du mur avec une émulsion d'hexachlorane à 3 pour cent. Après le traitement, les animaux doivent être ramenés dans les locaux au plus tôt 3 heures après la désinsectisation et la ventilation.
  • Tentative de prévention des rongeurs, des mauvaises herbes et de la litière. Pour exterminer les rongeurs indésirables, utilisez la Zoocumarine, la Pénocumarine, le Krysit et d'autres poisons similaires.

Déployez les appâts dans des zones inaccessibles aux autres animaux.

Caractéristiques du logement d'hiver

En été, les porcs peuvent marcher et se déplacer librement dans la ferme ou la production. Mais en hiver, ils ont besoin de conditions particulières. En général, ces animaux tolèrent assez bien le froid, donc à 8-10 degrés ils sont confortables.

Toutes les autres nuances auxquelles il faut faire attention sont :

  • Indice d'humidité. Pendant les périodes froides, elle ne doit pas dépasser 75-80%.

  • Toutes les fenêtres et les crevasses doivent être scellées. Dans les régions où les hivers sont particulièrement rigoureux, la couverture doit consister en une isolation supplémentaire sous forme de paille, de sciure de bois ou de mousse.
  • La litière sous forme de foin s'est avérée très bonne. Les cochons aiment beaucoup s'y plonger. Ils peuvent rester au chaud de cette façon, et l'argent n'est pas cher non plus.

  • Un chauffage ne doit être utilisé que dans des cas particuliers, par exemple lorsqu'une truie est enceinte ou a donné naissance à des porcelets. Dans toutes les autres situations, elle est coûteuse et peu sûre, compte tenu de la facilité avec laquelle la paille peut prendre feu lorsqu'elle est à l'intérieur.
  • En hiver, il n'est pas nécessaire d'exclure les promenades. Par temps favorable et ensoleillé, il est possible de laisser les cochons sortir pour faire un peu d'exercice et prendre l'air.
  • L'alimentation en hiver a aussi ses spécificités.

    Les principales exigences sont la disponibilité constante d'eau potable chaude et une alimentation variée avec des minéraux et des nutriments. Il est bon que des restes de poisson et de viande, du foin de prairie de qualité, des fruits et des légumes figurent au menu. Parfois, un bol de sel est placé pour que le porc puisse le consommer si son corps le désire.

L'élevage

L'élevage est un processus important et difficile pour l'animal et l'éleveur de porcs. Il y a beaucoup de détails à considérer ici pour que la progéniture naisse en bonne santé et puisse payer tous les efforts physiques, financiers et moraux.

Soins de la truie

Les exigences de base pour les soins de la truie sont :

  • Lorsque le porc est encore jeune et que sa croissance n'est pas terminée, assurez-vous de lui donner tous les nutriments nécessaires pour l'aider à grandir ainsi que ses petits. Dans ce cas, une grande quantité d'aliments protéinés sera nécessaire. Environ 60% de l'alimentation doit être constituée d'aliments succulents, à savoir
    • toutes sortes de légumes racines (carottes, pommes de terre, betteraves);
    • grains (orge, maïs);
    • légumineuses et tourteaux.

    Élever des porcs à la maison : règles de soins, conseils utiles pour les débutants

  • Dans les derniers stades de la grossesse, l'alimentation doit se composer de glucides et de protéines facilement digestibles qui ne sollicitent pas indûment l'organisme. C'est au cours de la dernière étape que le poids du fœtus se forme définitivement, de sorte que des soins de qualité à ce moment-là sont particulièrement importants.

    On peut utiliser un fourrage mixte qui comprend :

    • des farines grossières;
    • du lait et des sons;
    • des ensilages et des levures fourragères.

    Pour plus d'informations sur le bon régime alimentaire pour les porcs en gestation, vous pouvez lire ici.

  • La période de gestation est de 108 à 114 jours. Avant la mise bas, préparez une pièce séparée pour les porcelets et la truie.
  • Lors de la mise bas, la truie adulte a besoin d'une alimentation qui l'aide à maintenir son poids et à assurer le développement normal des bébés ainsi que leur prise de poids.

    Des compléments de vitamines et de minéraux (sel de table et craie) peuvent être donnés.

  • Alimentez la truie trois fois par jour. N'augmentez pas la quantité de nourriture pour que le porc ne devienne pas obèse, car cela aura un effet négatif sur la progéniture.

Soins aux porcelets nouveau-nés

Vous devez commencer à les nourrir avec du colostrum dès que possible pour la santé des nouveau-nés. Dans la plupart des cas, les porcelets ont un instinct immédiat dès que vous les attachez aux trayons de la truie.

Dans certains cas, cela peut ne pas se produire, par exemple si :

  • la truie est agressive et refuse de nourrir les porcelets ;
  • manque de lait et de colostrum ;
  • la truie a été tuée pendant le travail.

Pour résoudre le problème du manque de lait, vous pouvez faire les choses suivantes :

  1. S'il y a une autre truie en train de mettre bas, vous pouvez y placer les porcelets. Mais notez qu'ils ne doivent pas avoir plus de 3 jours, sinon la truie n'acceptera probablement pas les bébés.
  2. Au contraire, congelez le lait d'une autre truie et nourrissez les bébés avec ce lait.
  3. S'il n'y a pas d'autre truie et de lait de sa part, donnez du lait de vache ordinaire ou un substitut de nutrition artificielle.

7 conseils utiles pour les débutants en porcherie

Quelques conseils pour ceux qui veulent une porcherie:

  1. Décidez d'abord du nombre d'animaux et de l'option de construire une porcherie. Choisissez un site et concevez un plan.
  2. S'occuper des systèmes pour maintenir la bonne température dans la pièce.
  3. Construire des mangeoires, donner de la nourriture de 3 à 5 fois par jour selon l'âge des porcs.
  4. Après chaque repas, enlever la nourriture qui reste.

    Une fois par semaine, nettoyez soigneusement les abreuvoirs.

  5. Une fois par mois, la maison doit être désinfectée.
  6. Mettez à la disposition des porcs un espace où ils peuvent marcher.
  7. En cas de symptômes, contactez immédiatement votre vétérinaire.

Vous pouvez découvrir dans cette vidéo comment tenir une porcherie et élever des porcs :

L'élevage de porcs n'est pas une activité compliquée, mais il vaut tout de même la peine de suivre les exigences de base des soins aux porcs.

La santé et la capacité de reproduction de vos porcs en dépendront, et à l'avenir votre compensation financière.

Auteur publiant

non en ligne 2 ans

Maksim Romanov

Élever des porcs à la maison : règles de soins, conseils utiles pour les débutants 7

Publications : 149Commentaires : 0

..

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *