La Dinde En Hiver : Logement, Alimentation, Promenade, Prévention Des Maladies

Les canards musqués sont particulièrement appréciés des agriculteurs en raison de leur faible besoin d'entretien. De plus, ils se caractérisent par leur viande savoureuse, maigre et diététique. Les œufs sont tout à fait comestibles (ce dont les canards ne peuvent se vanter). Mais l'élevage de volailles en hiver comporte plusieurs points qui doivent être pris en compte si vous avez décidé d'élever des dindes.

La dinde en hiver : logement, alimentation, promenade, prévention des maladies

Entretien hivernal de la dinde

L'hébergement hivernal des dindes nécessite un poulailler bien équipé.

La maison doit être bien isolée. Cela vaut aussi bien pour les murs que pour le sol et le plafond, afin d'éviter les changements brusques de température.

Les poulains viennent de pays chauds et supportent mal le gel. La température admissible à laquelle un oiseau ne gèle pas à l'extérieur n'est pas supérieure à -9°C. A l'intérieur, il fait 12°C et plus.

Une bonne ventilation supplémentaire est nécessaire.

Quels dangers attendent les dindes en hiver ?

Les volailles ne sont pas bien adaptées au froid russe, il faut donc chauffer la maison. Les oiseaux ont un système immunitaire fort et tombent rarement malades, mais ils ne supportent pas bien les gelées. Lorsqu'ils sont gardés dans des abris froids, il y a toujours un risque d'engelures sur les pattes et les coquilles Saint-Jacques. L'abaissement de la température en dessous d'un niveau acceptable augmente le risque de mortalité.

Hivernage des volailles à la maison

Afin d'éviter la perte du bétail, les oiseaux doivent être bien préparés pour l'hivernage. Cela s'applique à tous les aspects fondamentaux, mais le plus important est la préparation de la maison.

Sabri ou serre

Les agriculteurs utilisent soit un hangar, soit une serre en polycarbonate pour s'occuper des dindes pendant les mois les plus froids de l'année. C'est à l'éleveur de décider où les oiseaux passeront l'hiver, mais dans tous les cas, l'espace doit être chauffé.

Le reste des exigences est standard :

  • Chauffage.

    Les murs du poulailler sont isolés avec des feuilles de contreplaqué. Les feuilles de polystyrène ou de laine minérale sont également envisagées. Le plancher - de préférence en bois - du hangar et de la serre doit être surélevé de 15 à 20 cm par rapport au niveau du sol.

  • Ventilation.Un système d'aspiration et d'évacuation de l'air doit être organisé dans le local.

    Si cela n'est pas possible, une fenêtre avec un évent ouvrant ou une fenêtre d'imposte peut être installée.

  • Chauffage.Un bon chauffage doit être organisé lorsque le gel arrive. Un four à briques fixe et des lumières bleues sont utilisés à cet effet. Afin que les oiseaux ne tombent pas malades et qu'ils puissent prendre du poids, la température requise est d'au moins +12°C.

  • Intérieurs.Le poulailler est équipé de mangeoires, d'abreuvoirs avec de l'eau chaude, de "nids" pour le nombre de femelles, de perchoirs sous forme de boîtes inversées ou de lits en rondins.
  • Trappeau. Une trappe de 40x40 cm est découpée dans la porte pour la libre circulation des oiseaux. La trappe est fermée soit par un tissu épais, soit par une petite porte à charnière.

Le polycarbonate est un matériau solide et peut résister au vent. Mais une serre ne doit être utilisée comme option pour l'élevage des dindes pendant la saison froide que si le gel dans la région ne dépasse pas -15°C. Si les températures dans cette région sont inférieures à ce chiffre, il est plus prudent de garder les oiseaux dans une grange.

Sols

Les sols pour l'hivernage des dindes peuvent être construits selon différentes technologies. Les variantes suivantes sont courantes :

  • Passerelles;
  • Chapeau céramique.

Les plus faciles à entretenir sont les sols cimentés. Ils sont faciles à nettoyer, mais les parquets en bois sont plus chauds. Le choix dépend de la préférence de l'agriculteur.

Les planchers sont isolés quel que soit le matériau choisi. C'est une nécessité forcée car les dindes ont des pattes très sensibles qui ne sont pas protégées par une couche de graisse.

Ils gèlent rapidement sur les surfaces froides, entraînant la mort de l'oiseau. C'est à cause de cette caractéristique que l'élevage de canards musqués toute l'année est difficile pour les éleveurs.

Le sol de la maison est nettoyé et séché en préparation de l'hivernage. Il est ensuite traité à la chaux vive. La couche de paille sèche, de sciure ou de copeaux doit être mise par-dessus.

La couche de litière ne doit pas avoir une hauteur inférieure à 5 cm afin de faciliter le remplacement et l'enlèvement. Elle est en elle-même une source de chaleur supplémentaire. Il est produit par la décomposition des couches inférieures. Ce processus produit cependant une forte odeur et il est donc nécessaire d'améliorer la ventilation de la maison.

Chauffage de la maison

Même une grange isolée doit être chauffée pendant l'hiver.

Les appareils de chauffage doivent être utilisés dès que la température descend à -5°C. Sont adaptés à cet effet :

  • les ventilateurs de chauffage ;
  • les calorifères ;
  • les cheminées électriques ;
  • les cuisinières à combustion ;
  • les lampes électriques.

La dinde en hiver : logement, alimentation, promenade, prévention des maladies

Les spécialistes conseillent de chauffer les pièces en utilisant des lampes bleues. C'est l'option la plus simple mais aussi la plus efficace. La puissance d'un seul est de 50 W.

Pour un hangar ou une serre de taille moyenne, il faut jusqu'à 6 à 7 lampes. Ils sont montés au plafond et protégés en plus par un grillage.

Si une soute ou un brûleur électrique ou à gaz est utilisé pour le chauffage, une clôture spéciale doit être construite autour de l'appareil. Cela permettra de protéger les oiseaux des brûlures thermiques.

Mise en place de la cage

Il n'est pas recommandé d'ouvrir complètement les portes de la maison en hiver.

Pour permettre aux dindons d'accéder librement à la zone extérieure, un trou d'homme est découpé dans la porte principale et une échelle en bois est fixée au bord de la porte. Les dimensions recommandées sont de 40x40 cm, la hauteur depuis le sol est de 20-30 cm. Afin d'empêcher la pénétration de l'air glacial, le trou sera recouvert d'un tissu épais et sombre.

Détails de construction

La pièce dans laquelle les oiseaux sont gardés doit être chaude. Si possible, il faut l'enduire et le blanchir à la chaux et colmater toutes les fissures avec un mélange d'argile et de fumier.

Les fissures doivent également être colmatées de l'extérieur avec de la mousse d'assemblage et de l'intérieur avec du chanvre.

Si un nouveau bâtiment est adapté à un ancien, il doit être nettoyé des débris et réparé et désinfecté par la suite.

Les poules ont besoin d'air frais

Si moins de 12 pondeuses sont gardées dans une maison, la ventilation naturelle doit être utilisée. L'air de la maison doit pouvoir être renouvelé en raison de la différence de température, de la pression de l'air à l'intérieur de la maison, de l'air à l'extérieur de la maison et du vent.

  1. Construire à partir de planches une boîte semi-fermée, de dimensions 22x22 cm.

  2. Séparer sa longueur totale en 4 parties avec des planches insérées en croix les unes par rapport aux autres.
  3. Fermer la boîte par le haut avec une planche.
  4. Percer sur les côtés 7 cm de diamètre.
  5. Installer le tuyau. Une fois installé, il doit se situer à 60 cm au-dessus du toit du poulailler.

Le flux d'air se produit dans deux compartiments quelle que soit la direction du vent. La pression créée dans les deux autres compartiments chassera l'air contaminé.

Une vidéo est présentée ci-dessous, qui décrit de manière facile à comprendre ce qu'est le système de ventilation et comment le construire correctement :

Alimentation et abreuvement

Les oiseaux étant, durant les mois d'hiver, totalement transférés vers l'alimentation domestique, une attention particulière est accordée à l'organisation d'une alimentation correcte.

Les canards musulmans se déplacent beaucoup moins en hiver. La tâche principale de l'éleveur est d'élaborer un régime alimentaire qui ne provoquera pas la prise de poids excessive de l'oiseau.

Règles générales pour l'alimentation hivernale des dindes :

  • Deux à trois repas par jour. Le matin et le soir, les oiseaux reçoivent un mélange de céréales moulues, de légumes râpés et d'eau. Les aliments humides réduisent le gaspillage car les oiseaux ne peuvent pas les secouer de la mangeoire.
  • A l'heure du déjeuner, l'accent est mis sur les légumes et les fruits. La quantité de composants céréaliers est réduite.

    Les pommes, carottes, pommes de terre, citrouilles ou betteraves précuites et hachées sont recommandées.

  • En plus des composants céréaliers, l'ensilage est inclus dans le régime alimentaire des dindes. C'est un substitut de l'herbe fraîche. Faire bouillir de la paille ou du foin dans de l'eau bouillante et ajouter de la farine (os ou herbe).

La base de la ration hivernale des dindes est constituée de céréales avec ajout de son, de fourrage mélangé.

Il s'agit notamment des nutriments et des glucides dont l'oiseau a besoin. Les légumes et les fruits sont la source des vitamines naturelles. En outre, les oiseaux doivent recevoir des compléments minéraux et du sel. Ce dernier est ajouté sous sa forme pure directement au broyat humide.

L'apport de produits salés aux dindes est interdit.

Ration primaire

Les éleveurs sont responsables de l'organisation de la ration hivernale en récoltant l'ensilage et le tourteau d'herbe. Ceux-ci deviennent une alternative aux herbes fraîches.

L'alimentation de base se compose de céréales, de son, de fruits, de légumes et de farine. Il est possible de convertir les dindes en aliments composés prêts à l'emploi, qui comprennent les substances dont les oiseaux ont besoin.

Exemple de composition d'un mélange nutritionnel :

  • blé - 40 g;
  • avoine - 30 g;
  • orge - 30 g;
  • son de blé - 20 g;
  • farine (poisson, os) - 20 g ;
  • farine d'herbe - 20g;
  • pommes de terre cuites - 25g;
  • silage - 40g;
  • sel - 2g;
  • compléments minéraux - 10g.

L'apport journalier par oiseau est de 200 g du mélange fini.

La feuille de chou, la pelure de pomme de terre, le tourteau de tournesol peuvent être ajoutés à l'aliment fini.

Une suralimentation de l'oiseau dans un contexte d'augmentation de la ration journalière entraîne le développement de l'obésité, ce qui a un effet négatif sur la production d'œufs

Aditifs alimentaires

En saison froide, lorsque l'oiseau n'a pas accès à la nourriture de fond, les experts recommandent d'élargir le régime alimentaire des dindes par l'introduction d'additifs minéraux. Cela permettra de renforcer le système immunitaire et d'assurer une bonne prise de poids.

Les canards de Barbarie reçoivent les éléments nécessaires dans l'alimentation.

Les sources de calcium sont la craie, les coquilles d'œufs et les coquilles.

Pour que les oiseaux ne s'abîment pas l'œsophage, les composants sont soigneusement broyés au préalable.

La carence en phosphore est compensée par la farine de viande et d'os ou la farine de poisson. Un pourcentage élevé de ce minéral est contenu dans les céréales.

Le sel potable est responsable de l'apport en sodium chez les dindes.

Il stimule l'appétit et améliore le développement général. L'indemnité journalière est de 0,7 % maximum du poids de l'aliment sec. Le sel doit être dissous au préalable et ajouté à la purée sous forme de solution aqueuse.

La source de soufre est le chou frais, le tourteau de lin et les légumineuses sous toutes leurs formes.

Écuelle d'abreuvement

Il faut prévoir beaucoup d'eau pour les bébés canards et utiliser un système d'abreuvement.

Le type le plus simple est un récipient profond. Il peut s'agir d'un bol ou d'une cuvette. Le bol à boire est facile à entretenir mais présente plusieurs inconvénients

  • l'eau se salit rapidement et devient froide ;
  • les oiseaux retournent toujours le bol à l'envers ;
  • une mauvaise consommation d'eau.

La deuxième variante est le bol à boire sous vide. Il est conçu pour maintenir le niveau d'eau pendant une longue période.

Avantages du modèle :

  • Les oiseaux n'éclaboussent pas l'eau ;
  • L'abreuvoir est fermé pour que le liquide reste clair ;
  • De l'eau fraîche est régulièrement fournie ;
  • Facile à entretenir et à réparer.

La dinde en hiver : logement, alimentation, promenade, prévention des maladies

Moins le faible poids. L'abreuvoir peut facilement être retourné.

La troisième variété est le modèle à tétine. De nombreux agriculteurs la considèrent comme la variante la plus pratique.

Avantages du produit :

  • La construction fermée assure la pureté de l'eau ;
  • confortable pour les jeunes et les adultes.

L'abreuvoir à tétine est un excellent choix pour l'hiver. Il garde l'eau plus chaude plus longtemps.

La dinde en hiver : logement, alimentation, promenade, prévention des maladies

L'inconvénient est la construction délicate et donc difficile à construire de vos propres mains.

La prochaine version d'abreuvoir pour vos dindes est l'abreuvoir à chute.

  • longue durée de vie ;
  • facile à utiliser ;
  • convient aux grands troupeaux.

Les inconvénients comprennent :

  • un poids élevé ;
  • consommation et contamination rapide de l'eau.

Il doit toujours y avoir de l'eau dans l'abreuvoir. Un changement d'eau régulier est nécessaire.

En hiver, l'eau devient très froide et doit donc être réchauffée au préalable.

La dinde en hiver : logement, alimentation, promenade, prévention des maladies

Etes-vous le plus à l'aise avec un abreuvoir ?

Votes : 40

Soins

Les soins pendant les mois d'hiver ne sont pas très différents de ceux de l'été.

  • S'alimenter correctement
  • Les mangeoires et les abreuvoirs doivent être propres
  • Traiter la maison chaque semaine avec un produit anti-vermine
  • Tout moment dans la maison d'un oiseau pour éviter le développement de la vermine.

Si les températures le permettent, les canards ont besoin de promenades quotidiennes.

Si les recommandations sont suivies, les oiseaux grandiront en bonne santé et maintiendront un bon taux de ponte.

Promenade

Les canards ont besoin de promenades quotidiennes, mais cela n'est pas toujours possible en hiver.

Les oiseaux ne sont autorisés à sortir que lorsque le gel n'est pas trop important.

Pour que les canards bœufs musqués ne gèlent pas et ne soient ensuite pas malades, il faut connaître les particularités de l'aménagement de la cour de promenade. Les exigences ne sont pas compliquées :

  • Le lieu de promenade se situe de préférence sur le côté sud du poulailler ou sous le vent;
  • La zone est clôturée par un filet, une clôture d'au moins deux mètres de haut;
  • Laissez sortir les dindes si le thermomètre n'indique pas plus de -9°C ;
  • la durée de la promenade est de deux heures maximum;
  • la zone de promenade est débarrassée de la couche de neige et des corps étrangers susceptibles de blesser les oiseaux et recouverte d'une litière ramassée à partir de sciure de bois ou de paille.

Les mangeoires et les abreuvoirs sont introduits dans l'enclos.

Il est recommandé de prévoir des bains de cendres pour les dindes pendant la promenade.

Cependant, ne les laissez pas atteindre les flaques d'eau ou les plans d'eau ouverts. Le bain provoque des engelures et la mort.

Prévention des maladies

Les indoulocks ont un système immunitaire fort et ne tombent pas souvent malades. Les maladies typiques sont divisées en trois groupes : non infectieuses, infectieuses et parasitaires.

Les mesures préventives dépendent du type de pathologie :

  • Le développement de problèmes non infectieux et infectieux empêchera des soins, une alimentation et un logement appropriés.

  • Pour éviter l'infestation par les helminthes, il faut nettoyer régulièrement le poulailler et traiter les dindes avec des sprays et des poudres spéciales.

L'hiver est un défi sévère pour tous les oiseaux domestiques. Les canards musqués sont robustes et faciles à soigner, mais en hiver, ils nécessitent plus de soins et d'attention de la part du propriétaire. Si les règles de soins sont respectées, les dindes survivront bien aux hivers les plus rigoureux, en continuant à pondre et à prendre du poids.

Auteur de la publication

La dinde en hiver : logement, alimentation, promenade, prévention des maladies 0

Publications : 1Commentaires : 0

.

.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *