Maladies Et Ravageurs Des Plantes D'intérieur : Traitement Et Photos

Maladies et ravageurs des plantes d'intérieur : Traitement et photos

Parce que les nuisibles se propagent très rapidement dans la maison, toutes les cultures doivent être inspectées périodiquement afin de détecter le problème à temps. Les maladies des plantes d'intérieur nécessitent un traitement immédiat car, dans un espace confiné, la maladie se propage rapidement et peut affecter toutes les cultures de la maison. Les maladies peuvent être causées par des virus, des champignons et des bactéries. Si des parasites apparaissent, il est toujours possible de les éliminer manuellement et de prendre des mesures pour empêcher les insectes de se propager. Les mesures préventives comprennent l'isolement de la plante infectée et le traitement mensuel de toutes les plantes en vase avec des solutions spéciales.

Dans cet article, vous apprendrez quelles sont les maladies et les parasites les plus courants sur les plantes d'intérieur et vous apprendrez à les reconnaître par leurs symptômes caractéristiques. Nous fournissons également des informations utiles sur les traitements efficaces contre les maladies et les moyens les plus populaires de lutter contre les parasites.

Types de maladies des plantes d'intérieur

Les plantes d'intérieur à fleurs sont sujettes à diverses maladies. Par exemple, des taches blanches veloutées peuvent apparaître sur les feuilles ou les bourgeons. Il s'agit d'une maladie appelée oïdium qui est causée par un type particulier de champignon.

L'eau stagnante, une chute soudaine de la température et un arrosage irrégulier favorisent le développement de la maladie. Il faut enlever les feuilles touchées, réguler la température et l'arrosage et traiter la culture avec un fongicide (trois fois tous les 10 jours).

Les maladies les plus courantes comprennent (photo 1):

  • La mycose (pourriture grise) provoque une croissance ressemblant à du mildiou sur laquelle les feuilles pourrissent tout simplement. La maladie se déclare lorsque le taux d'humidité est trop élevé, le logement trop dense et la ventilation trop faible. Les fongicides ne peuvent être utilisés pour combattre les mycoses que si les infestations sont faibles.

    Mais le plus souvent, le vase est simplement jeté.

  • Si les feuilles sont couvertes de suie noire, qui forme rapidement une croûte, cela signifie que la culture a été endommagée par la maladie du ver. La plaque n'est pas directement dommageable, mais elle gâche son apparence et interfère avec la photosynthèse. Il ne sert à rien de lutter contre la plaque avec des fongicides. La seule façon de l'éliminer est d'essuyer ou de doucher régulièrement les feuilles.

    Une solution d'alcool doux ou de la bière peut être utilisée.

  • Phytophthoraest également causé par des champignons. Les tiges et les feuilles se couvrent de taches brun-violet, se flétrissent et meurent progressivement. Un arrosage excessif ou un substrat dense peuvent déclencher la maladie. Il est inutile de lutter contre le phytophthora et les plantes atteintes doivent être jetées avec le substrat.

    Pour prévenir la maladie, les vases ne doivent être plantés que dans un mélange de terreau spécialement préparé et la pièce doit être aérée régulièrement pendant l'hiver.

Parfois, les feuilles voisines commencent à flétrir et à devenir brunes. Ce processus est causé par une maladie fongique spécifique qu'il est pratiquement impossible de combattre. La plante atteinte doit être jetée dès que possible pour éviter que le champignon ne se propage aux cultures voisines.

Maladies et ravageurs des plantes d'intérieur : Traitement et photos
Figure 1 : Maladies courantes des plantes d'intérieur : 1 - oïdium, 2 - pourriture grise, 3 - suie noire, 4 - phytophthora

Un autre signe de maladie est la présence de taches cannelle ou noires sur les feuilles.

Il peut s'agir de la tavelure, de la cercosporose ou de l'anthracnose. La pulvérisation habituelle de fongicides est utile, mais si le tissu foliaire a commencé à dépérir, il faudra enlever toutes les parties endommagées. Le traitement le plus efficace est le liquide bordelais, qui peut être utilisé non seulement à des fins thérapeutiques mais aussi préventives.

Pour beaucoup de gens, les fleurs en pot ne sont pas seulement de belles plantes, mais de véritables animaux de compagnie pour lesquels ils s'inquiètent de tout leur cœur. Si quelque chose de fâcheux leur arrive, leur propriétaire s'inquiète.

Les animaux de compagnie peuvent être traités avec succès et de nombreuses maladies peuvent être guéries rapidement, à condition que le diagnostic soit posé tôt et correctement. Les feuilles commencent à se décolorer ou à se déformer. Il n'existe pas de méthode de lutte efficace, il faut donc détruire la fleur malade pour qu'elle n'infecte pas le reste de la culture.

Les maladies virales les plus courantes des fleurs d'intérieur comprennent (figure 2) :

  • Mosaïque - Les feuilles sont couvertes de taches de couleurs et de formes variées qui forment un motif fantaisiste. La mosaïque ne cause pas de dommages graves, mais elle peut gâcher l'apparence.

  • La jaunisse est une maladie virale dangereuse car la culture affectée commence rapidement à se flétrir, à se dessécher, à cesser de croître et à mourir. Un traitement contre la jaunisse n'a pas encore été mis au point, il est donc préférable de détruire immédiatement une fleur infectée.
Maladies et ravageurs des plantes d'intérieur : Traitement et photos
Figure 2 : Signes d'une attaque virale

Il existe également des cultivars qui ne sont pas du tout sensibles à la maladie. Il s'agit notamment d'Aspidistra, Caladium, Cyperus et bien d'autres. Des exemples de ces cultures sont présentés dans la figure 3.

Vous apprendrez dans la vidéo comment traiter correctement les maladies les plus courantes des plantes d'intérieur.

Bactériennes

Les maladies bactériennes sont également un danger pour les plantes d'intérieur car elles ralentissent non seulement la croissance de la plante mais gâchent également son apparence. Il existe plusieurs types de maladies dans ce groupe.

Maladies et ravageurs des plantes d'intérieur : Traitement et photos
Figure 3 : Exemples de cultivars résistants aux maladies : 1 Aspidistra, 2 Caladium, 3 Cyperus

Les maladies bactériennes les plus courantes sont (figure 4):

  1. La pourriture des tubercules affecte particulièrement les cultivars à feuilles et tiges charnues. Il peut être causé par une humidité excessive et une application excessive d'engrais azotés.

  2. Le flétrissement les tiges sont d'abord touchées, passant progressivement aux feuilles.
  3. La marbrure se manifeste par la formation de points morts sur les feuilles. Contrairement à la maladie des taches d'origine fongique, les taches bactériennes ont des contours distincts.
  4. Le chancre bactérien provoque la formation de croissances sur les racines et les jeunes pousses. Au fur et à mesure que la maladie se propage, la culture s'affaiblit et meurt progressivement.

Maladies et ravageurs des plantes d'intérieur : Traitement et photos
Figure 4 : Maladies bactériennes des fleurs d'intérieur : 1 - pourriture, 2 - flétrissement, 3 - taches, 4 - cancer bactérien

Pour lutter contre les maladies bactériennes, on n'utilise pas de produits chimiques car ils ne sont pas suffisamment efficaces. Si les dégâts sont importants, la plante est détruite avec la terre et le terreau, mais les mesures préventives et une fertilisation modérée sont beaucoup plus efficaces.

Mildiou sur les plantes d'intérieur : traitement

Le mildiou peut se produire non seulement sur les cultures extérieures mais aussi sur les plantes d'intérieur. Elle est causée par un type particulier de champignon qui produit un mycélium sur les feuilles et les tiges.

L'agent causal de l'oïdium nécessite un traitement dès que les premiers symptômes sont détectés, car une croissance incontrôlée du champignon entraîne un affaiblissement et un retard de croissance de la plante, voire sa mort.

Causes

Les causes de l'oïdium sont très diverses. Mais le plus souvent, elle est causée par une trop grande humidité et une température trop élevée. Elle peut également être causée par des soins inadéquats et des parasites. Par exemple, si la plante est affaiblie après avoir été attaquée par des insectes ou des acariens, elle devient également plus sensible aux champignons.

Maladies et ravageurs des plantes d'intérieur : Traitement et photos
Figure 5.

Symptômes de l'oïdium sur les plantes d'intérieur

L'apparition de la maladie peut être déclenchée par une suralimentation en engrais azotés et un faible taux de calcium dans le sol. Il peut également se produire si des gouttelettes d'eau restent sur les feuilles et les tiges pendant une longue période après l'arrosage.

Symptômes

Un symptôme typique de l'oïdium est la formation d'une épaisse couche blanche sur les feuilles et les tiges. Cette plaque contient des spores fongiques mais s'enlève facilement à la main (figure 5).

Si un traitement n'est pas entrepris, la plaque s'étend à toutes les parties de la culture et change progressivement de couleur, passant du blanc au brun.

Cela indique que la maladie est avancée et que des fongicides spéciaux doivent être utilisés. Dans les premiers temps, vous pouvez vous contenter de remèdes populaires comme l'infusion d'ail ou le savon et le sulfate de cuivre.

Maladies des plantes en pot : feuilles collantes

En temps normal, les feuilles des plantes d'intérieur sont lisses et sèches. Mais si les feuilles sont couvertes de résidus collants, c'est le signe d'une pathologie qu'il faut traiter au plus vite (photo 6).

Pour les plantes d'intérieur, les feuilles collantes sont les plus gênantes car les résidus collants nuisent non seulement à l'aspect de la fleur mais aussi à son état général.

Essayez de savoir quelles sont les causes du résidu collant et comment le traiter correctement.

Causes

La principale raison du résidu collant est l'effet de parasites qui peuvent ne pas être visibles à l'œil nu mais qui se nourrissent de la sève de la fleur et l'affaiblissent.

Les feuilles collantes apparaissent lorsque la culture est infestée de cochenilles ou de fausses cochenilles, de pucerons, d'acariens ou d'aleurodes. Tous ces insectes enduisent les feuilles de leurs déchets qui produisent un revêtement collant désagréable.

Symptômes

Déterminer un revêtement collant est très facile : il suffit de toucher les feuilles.

Ne sous-estimez pas le problème car une plante recouverte de produits antiparasitaires collants perd rapidement son humidité et ses nutriments et devient plus sensible aux maladies fongiques et virales. De plus, les substances collantes bloquent les pores des feuilles et la fleur ne peut pas respirer correctement.

Maladies et ravageurs des plantes d'intérieur : Traitement et photos
Figure 6 : Feuilles collantes dans les fleurs d'intérieur et remèdes

Si la plaque n'est pas soignée à temps, la fleur va rapidement se rabougrir, arrêter de croître et peut même mourir si la fleur a été précédemment affectée par une maladie ou une transplantation.

Traitement

Principalement parce que le principal coupable est le parasite, des mesures de lutte contre les insectes doivent être prises. Traitez d'abord la plante avec un insecticide ou un acaricide (si les acariens sont présents sur les tiges).

La plante elle-même doit être lavée soigneusement avec une solution de savon à lessive, puis chaque feuille doit être soigneusement lavée.

Si l'infestation s'est déjà étendue à toute la plante, les méthodes populaires ne seront pas suffisantes. Dans ce cas, il vaut mieux laver les feuilles à l'eau claire et traiter le vase avec Fytoverm dilué dans l'eau.

Maladie de l'eau : pointes de feuilles sèches

Si le vase présente des pointes de feuilles sèches, il est très probable que l'air ambiant soit trop sec ou que la plante ne soit pas correctement entretenue (photo 7).

Il est vrai que les causes des pointes de feuilles sèches sont nombreuses, c'est pourquoi tous les facteurs doivent être évalués objectivement et des mesures appropriées doivent être prises pour remédier à la pathologie.

Causes

Comme indiqué ci-dessus, les pointes de feuilles sèches se produisent lorsque l'humidité de la pièce est faible. Mais ce n'est pas la seule raison.

Les facteurs qui peuvent provoquer le dessèchement de l'extrémité des feuilles comprennent :

  • Un arrosage avec de l'eau du robinet agressive ;
  • Un calendrier d'arrosage instable : Humidification ou dessèchement excessif de la motte de terre;
  • Teneur élevée ou faible en engrais dans le sol;
  • Température ambiante élevée ou exposition directe au soleil;
  • Pot serré dans lequel les racines ont complètement enveloppé le sol et formé une motte de terre dense.

Les extrémités sèches des feuilles peuvent également être causées par des parasites. Pour corriger le problème, il faut évaluer tous les facteurs qui ont pu causer le problème et prendre les mesures appropriées pour les éliminer.

Symptômes

Au stade initial, seule une petite partie de la pointe de la feuille commence à se flétrir. C'est à ce moment-là que vous devez inspecter la plante à la recherche de parasites et revoir le programme d'entretien.

Maladies et ravageurs des plantes d'intérieur : Traitement et photos
Figure 7 : Maladies des plantes d'intérieur : pointes de feuilles sèches

En cas de présence de pucerons, vous remarquerez de petites colonies sur les tiges ou le dessous des feuilles. Si la fleur est infestée par des acariens, de petites toiles d'araignée apparaîtront entre les nœuds et si les feuilles sont affectées par la gale, vous remarquerez de petits insectes denses et immobiles sur les feuilles.

Traitement

Si les pointes des feuilles commencent à se dessécher à cause des parasites, il faut appliquer un traitement chimique et répéter le traitement après quelques jours pour éliminer les jeunes larves écloses.

Mais bien plus souvent les pointes des feuilles se dessèchent à cause d'un mauvais entretien. La première chose à faire est d'améliorer la qualité de l'eau d'irrigation. L'eau de fonte ou de pluie est la meilleure, mais si vous n'avez pas cette possibilité, vous pouvez utiliser l'eau ordinaire du robinet. En outre, vous devez augmenter l'humidité de la pièce en pulvérisant de l'eau bouillie à température ambiante sur les feuilles ou en installant un humidificateur fixe à proximité.

Nourrir la plante, ou réduire la quantité d'engrais, est également nécessaire.

Souvent, les feuilles se ratatinent si la plante est dans un pot trop étroit. Dans ce cas, un rempotage ou une transplantation (pour les spécimens plus grands) dans un récipient plus grand est nécessaire.

Gale des plantes en pot : traitement

Détecter les insectes nuisibles est assez facile en inspectant la surface des tiges et des feuilles. Les insectes les plus courants qui peuvent endommager ou détruire complètement une fleur d'intérieur sont énumérés ci-dessous.

  • Les pucerons

Paraissent couramment au printemps ou à la fin de l'hiver.

Les insectes sont très petits et peuvent être noirs, gris ou verts. Les pucerons se nourrissent de la sève de la plante et sécrètent une sève collante et toxique. Le ravageur se trouve généralement sur les jeunes pousses et les bourgeons. Le risque d'infestation est particulièrement élevé si la fleur a été sortie dans le jardin pendant l'été (figure 8).

Maladies et ravageurs des plantes d'intérieur : Traitement et photos
Figure 8.

Exemples de plantes infestées par les pucerons

Pour sauver la fleur, retirez et brûlez immédiatement les parties infestées. On peut aussi essayer de chasser les insectes avec un jet d'eau puissant. Les plantes sont ensuite traitées avec un insecticide spécial pour les cultures d'intérieur. Les roses et les chrysanthèmes sont les principales victimes des pucerons, mais les cultures à feuilles épaisses et charnues ne seront pas touchées.

  • Acariens

Le principal signe d'infestation est une toile d'araignée qui apparaît entre les feuilles et les tiges.

Comme les spécimens individuels ont une taille inférieure à 1 mm, il est presque impossible de les voir. Cependant, en cas d'accumulation importante d'insectes, les feuilles se décolorent progressivement et deviennent grises. Les acariens se reproduisent de manière particulièrement intensive par temps chaud et sec (figure 9).

Maladies et ravageurs des plantes d'intérieur : Traitement et photos
Figure 9. Infestation des plantes d'intérieur par les acariens

Pour prévenir ce phénomène, il faut arroser les feuilles des fleurs à l'eau claire aussi souvent que possible.

Cependant, si les acariens apparaissent, on utilise des pucerons spéciaux, les acaricides, pour les éradiquer.

  • mouches

C'est une sous-espèce distincte de puceron. Les insectes se multiplient très rapidement et les adultes s'envolent en essaims dès que vous touchez les feuilles. Ils se nourrissent de la sève des tiges et des feuilles et les font rapidement mourir. Par conséquent, dès que vous avez détecté un aleurode, traitez la fleur avec un insecticide spécial.

Le traitement doit être répété tous les 8 jours car il ne touche que les adultes.

  • Le charançon des longicornes

Les insectes mesurent jusqu'à 2 cm de long. Ils mangent des feuilles et des jeunes tiges. Les larves ressemblent à de petits vers et se nourrissent de racines. Les insecticides sont utilisés pour traiter les plantes en les pulvérisant quatre fois par semaine à intervalles réguliers.

Pour les soins préventifs, n'achetez que des substrats spécialisés du commerce, garantis exempts de parasites et de larves.

Les plantes en pot peuvent également être attaquées par d'autres parasites (photo 10):

  1. Zikadas : sont de petits insectes qui sautent dès que vous touchez les feuilles. Ils se nourrissent de leur sève. Pour le contrôle, il suffit d'enlever les feuilles et les tiges endommagées et de bien rincer la fleur sous la douche. Cela est généralement suffisant et un traitement avec des produits chimiques spéciaux n'est pas nécessaire.

  2. Les chenilles:apparaissent rarement sur les plantes d'intérieur, mais la possibilité d'une infestation est toujours présente. On les enlève à la main et on les pulvérise régulièrement à titre préventif.
  3. Les vers : Se nourrissent principalement de la sève des vases aux feuilles denses et charnues. Les insectes doivent être éliminés manuellement en lavant les feuilles avec une solution hydro-alcoolique.
  4. L'araignée rouge: est assez courante dans les appartements urbains.

    Il est difficile de remarquer l'insecte, mais sa présence peut être identifiée par des taches sur les feuilles aux endroits où les insectes se nourrissent. En outre, les acariens laissent une fine toile. Pour lutter contre les acariens, augmentez l'humidité et vaporisez constamment l'extérieur et l'intérieur des feuilles.

  5. Les acariens endommagent les racines en les mangeant. Cependant, ils ne parviennent pas à causer de sérieux dégâts car les parasites sont faciles à repérer et à éradiquer à la main.

Maladies et ravageurs des plantes d'intérieur : Traitement et photos
Figure 10. Organismes nuisibles courants des plantes d'intérieur : 1 - aleurodes, 2 - chenilles, 3 - cochenilles

Les cultures en pots peuvent également être endommagées par les mille-pattes et les mouches mineuses. La replantation est suffisante pour lutter contre les mille-pattes. Il est facile de repérer la présence des mouches mineuses en observant les trous rongés dans les feuilles par les larves de l'insecte. Les plantes d'intérieur étant rarement attaquées en masse, une pulvérisation mensuelle préventive d'insecticide est suffisante.

Note:On remarque souvent des taches brunes denses sur la face inférieure des feuilles. Il s'agit de cochenilles qui sucent la sève des plantes. Pour y remédier, il suffit de gratter délicatement les parasites et de traiter les feuilles endommagées avec une solution de savon doux ou de bière. Si elles sont nombreuses, il faut renouveler le traitement au bout de 10 à 15 minutes.

Lorsqu'on utilise de la terre de jardin non traitée, des vers de terre et des coussins (petits insectes ailés qui ne font pas de mal sérieux mais gâchent l'esthétique de la plante) peuvent apparaître dans le pot.

On ne peut les combattre qu'en transplantant la plante dans un substrat disponible dans le commerce. Découvrez plus d'informations sur la lutte contre les nuisibles dans la vidéo suivante.

La mite est l'un des ravageurs les plus courants des plantes d'intérieur. Ces insectes représentent un grand danger car ils se nourrissent de la sève de la plante et il est difficile de les reconnaître au départ.

Causes

Les causes d'une infestation de gale sont très variées.

En règle générale, ils apparaissent sur les plantes d'intérieur si des soins inappropriés sont apportés pour affaiblir la culture.

En outre, les parasites peuvent s'installer sur des fleurs affaiblies après une maladie. La plupart du temps, ils sont véhiculés par le sol ou l'eau, mais dans certains cas, ils peuvent être propagés par l'homme lui-même si des outils infestés sont utilisés pour soigner ou transplanter les plantes.

Symptômes

La présence de la gale peut être détectée par des signes caractéristiques (figure 11). La première d'entre elles est l'apparition d'excroissances denses de couleur brune ou claire sur les feuilles.

Elles ressemblent à des écailles et sont difficiles à détacher de la plante.

Note:C'est à cela que ressemblent les ravageurs adultes, tandis que les larves ne peuvent pas être détectées car elles ne sont pas visibles à l'œil nu.

En outre, une plante infestée d'écailles devient progressivement rabougrie et faible, ses feuilles se couvrent de dépôts collants (résultat de l'activité des insectes) et des taches brunes apparaissent dans les zones fortement infestées. Ces taches augmentent progressivement en taille et, si le ravageur n'est pas contrôlé, la plante meurt.

Maladies et ravageurs des plantes d'intérieur : Traitement et photos
Figure 11 : Gale des fleurs des maisons : symptômes

Traiter une gale n'est pas une tâche facile car le ravageur est protégé par un épais bouclier antiparasitaire qui ne permet pas aux traitements chimiques de pénétrer.

Au stade initial de l'infestation, vous pouvez essayer d'enlever le tartre manuellement à l'aide d'une vieille brosse à dents trempée dans une solution d'alcool ou de savon. Si l'infestation est grave, il faut effectuer plusieurs étapes de pulvérisation d'Actellic (1 ampoule par litre d'eau) ou de Fosbetsid (20 ml pour 10 litres d'eau). Cette dernière préparation étant toxique, le traitement ne peut être effectué qu'à l'extérieur.

Maladies à plaques blanches des fleurs d'intérieur

Une plaque blanche qui apparaît soudainement sur les feuilles ou les bourgeons des plantes d'intérieur indique que la fleur est infectée par l'oïdium (figure 12).

Il s'agit d'une maladie fongique et la plaque blanche représente le mycélium qui contient des spores fongiques.

Le danger de la maladie est qu'elle se propage rapidement et les mesures de traitement doivent donc être prises immédiatement dès que les premiers symptômes sont constatés.

Causes

Il n'y a pas beaucoup de causes qui peuvent provoquer une infestation d'oïdium. Tout d'abord, un arrosage incorrect et irrégulier, avec une accumulation d'eau au niveau des racines ou sur les feuilles, peut déclencher la maladie.

En outre, l'oïdium peut apparaître en raison de la combinaison d'une température intérieure élevée et d'une forte humidité. Elle est particulièrement fréquente en été, mais les symptômes de l'oïdium peuvent également se manifester en hiver si la plante subit de brusques changements de température.

Symptômes

Le symptôme caractéristique de l'oïdium est une couche blanche qui recouvre initialement les différentes parties de la plante. Mais sans traitement, elle se répand rapidement sur toute la culture.

Maladies et ravageurs des plantes d'intérieur : Traitement et photos
Figure 12. Le mildiou blanc sur les fleurs d'intérieur et son traitement

Le mildiou ne gâche pas seulement l'aspect de la plante mais l'affaiblit également car le champignon ralentit l'absorption de l'eau et des substances bénéfiques dans les tissus de la culture. Si le champignon s'est fortement propagé, des taches brunes commenceront à se former à la place du revêtement blanc et la plante peut mourir.

Traitement

Le traitement de l'oïdium dépend du stade d'infestation. Si l'infestation vient de commencer, il suffit d'enlever et de brûler les parties endommagées et de pulvériser sur la plante tout traitement antifongique (en prévention).

Une solution fongicide peut être utilisée si l'infestation est sévère. La culture est pulvérisée jusqu'à trois fois à 10 jours d'intervalle pour tuer complètement le champignon.

Prévenir les plantes d'intérieur des maladies et des ravageurs

Le plus souvent, les plantes d'intérieur souffrent de maladies et de ravageurs en raison de soins inappropriés.

Plus rarement, les agents pathogènes et les larves de ravageurs pénètrent de l'extérieur - par exemple en utilisant de la terre de jardin ordinaire pour faire pousser des fleurs

Pour garder des plantes fortes et saines, vous devez prendre des mesures préventives simples. Tout d'abord, fertilisez et arrosez avec modération et veillez à ce que le sol ne soit ni trop sec ni trop humide. Ensuite, il faut s'assurer que chaque espèce bénéficie de conditions de croissance optimales - en termes d'humidité, de lumière et de température. En outre, les plantes d'intérieur doivent être taillées et replantées régulièrement afin qu'elles aient suffisamment d'espace pour se développer.

.

.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *