Myrtilles Du Jardin : Plantation Et Soins

Myrtilles du jardin : Plantation et soins

Dans la nature, on trouve le bleuet dans les forêts de Sibérie et de l'Altaï, dans l'Oural et le Caucase. Mais les nombreux bienfaits de cette baie pour la santé l'ont également rendue populaire auprès des jardiniers. Une variété spéciale de myrtille de jardin est utilisée pour la culture dans des conditions domestiques. Il est important de prendre en compte le fait que cette culture est considérée comme l'une des plus exigeantes et que les mesures de soin standard, telles que l'arrosage et la fertilisation périodiques, ne seront pas suffisantes pour une récolte riche.

Si vous voulez cultiver des myrtilles de jardin sur votre parcelle mais que vous ne savez pas quelle variété choisir et comment soigner correctement les plantes, nous vous recommandons de lire cet article.

Vous y trouverez non seulement une description des principales caractéristiques de la baie, mais aussi des conseils détaillés sur la façon de l'entretenir.

Myrtille des jardins - description du cultivar

L'apparence de la myrtille ressemble à celle du bleuet, mais ces deux cultures présentent de nombreuses différences. La myrtille est un petit buisson avec de petites feuilles tandis que la myrtille de jardin peut atteindre un mètre de hauteur et les variétés les plus hautes peuvent atteindre deux mètres ou plus.

Myrtilles du jardin : Plantation et soins
Figure 1. Caractéristiques externes de la myrtille des jardins

Les rameaux de myrtille sont recouverts d'une écorce brun foncé ou grise sur laquelle les feuilles sont assez grandes (environ 3 cm de long).

Pendant la floraison, le buisson se couvre de petites fleurs blanches ou roses.

Mais la principale différence entre le bleuet et la myrtille concerne les baies. Les myrtilles ont une couleur bleu profond, tandis que les bleuets ont une teinte verdâtre. En outre, les myrtilles sont beaucoup plus grandes et de forme légèrement oblongue (figure 1).

Il est remarquable qu'en termes d'exigences de sol, il est beaucoup plus facile de cultiver des myrtilles à la maison, qui peuvent fructifier avec succès sur n'importe quel sol, alors que les bleuets préfèrent le sol des forêts de pins.

Mettre en place la myrtille dans votre jardin

Si vous décidez de cultiver cette plante dans votre jardin, vous devez vous préparer à beaucoup de soins, à commencer par trouver le bon endroit pour la cultiver et le meilleur moment pour la planter.

Pour réussir la plantation de la myrtille, nous décrivons ici ce processus en détail.

Quand il vaut mieux planter

Comme pour les autres cultures de jardin, le printemps ou l'automne est le meilleur moment pour planter, la plantation au printemps étant préférable. Ainsi, les semis auront eu le temps de s'endurcir avant l'automne et ne seront pas endommagés par les gelées hivernales.

Mais si vous avez planté les semis de la culture à la fin de l'été ou à l'automne, il est inutile de les conserver jusqu'au printemps suivant.

Il est préférable de planter immédiatement les plants en terre et de les recouvrir pendant l'hiver d'agrofibres ou de paillis organique.

Mise en place du sol

Dans la nature, les baies les plus grosses et les plus juteuses poussent dans les zones humides. Mais essayer de recréer cela dans le jardin n'est pas la meilleure idée, car la myrtille de jardin a des exigences complètement différentes pour l'emplacement.

Il faut choisir des endroits ensoleillés et protégés du vent pour la plantation. De préférence, il ne doit pas y avoir d'arbustes luxuriants, de grands arbres ou de bâtiments à proximité qui créeraient une ombre dense.

Dans de telles conditions, la récolte ne sera pas abondante et le goût des baies sera trop acide ou aqueux.

Particulièrement important est le sol. Les sols acides avec un pH d'environ 3,5 à 4,5 sont considérés comme les meilleurs pour la culture. En outre, il est important que la parcelle choisie ne soit pas utilisée pour la culture d'autres plantes : le plant de myrtille ne tolère pas du tout les prédécesseurs et ne prendra pas racine sur la parcelle ou portera peu de fruits.

La tourbe sableuse ou la tourbe limoneuse serait le substrat optimal.

Si le sol de votre parcelle est différent, vous pouvez planter la myrtille dans un lit clôturé rempli du mélange nutritif nécessaire.

Propagation au printemps

Comme déjà dit plus haut, le début du printemps est le moment optimal pour planter des semis en pleine terre. Il est important que les bourgeons ne soient pas gonflés au moment de la plantation, sinon les semis ne prendront pas correctement racine.

Le choix correct du cultivar est tout aussi important. Dans ce cas, les conditions climatiques de votre région doivent être prises en compte.

Dans les climats doux et froids, la variété canadienne basse est la mieux adaptée ; dans les régions méridionales, tout type de myrtille de jardin peut être cultivé. Lorsque vous choisissez une variété, faites attention à la période de maturation des baies : il est préférable de les récolter au milieu ou à la fin de l'été, afin qu'elles puissent développer leur goût unique.

Myrtilles du jardin : Plantation et soins
Figure 2 : Schéma de plantation des arbustes

Pour une plantation de printemps, choisissez des pépinières à système racinaire fermé (vendues en conteneurs). Même si vous manquez le bon moment pour planter et que les bourgeons commencent à gonfler, vous pouvez toujours conserver le matériel de plantation jusqu'à l'automne. Cependant, il n'est pas conseillé d'utiliser la méthode de transposition pour planter des semis à partir d'un conteneur, car cela augmente considérablement le risque d'endommager les racines délicates.

Il est préférable de plonger le récipient avec le plant dans l'eau pendant 15 minutes, puis de le retirer délicatement et de le transférer dans le trou de plantation en desserrant légèrement la motte (figure 2).

Les autres conditions requises pour planter des bleuets de jardin au printemps sont les suivantes :

  1. Préparation des trous : les trous de plantation doivent mesurer 60 x 60 cm et ils doivent avoir une profondeur d'environ un demi-mètre.
  2. La distance optimale de plantation : dépend de la variété. Un espace de 50 cm entre chaque plante sera suffisant pour les variétés à faible croissance, augmenté à un mètre pour les variétés à croissance moyenne, et jusqu'à 120 cm pour les variétés à forte croissance. Un espace de 3 mètres doit être maintenu entre les rangées afin de pouvoir s'occuper facilement des arbustes en croissance.

  3. Travail du sol : Afin de fournir aux racines des semis suffisamment d'eau et de nutriments, il est conseillé d'ameublir quelque peu le fond et les côtés du trou. En outre, il faut créer dans le trou un sol acide, qui convient le mieux aux myrtilles. Pour cela, mettez un peu de tourbe blonde mélangée à des aiguilles de pin, du sable et de la sciure de bois et ajoutez un peu de soufre pour l'oxydation. L'engrais, surtout l'engrais organique, ne doit pas être appliqué pendant la plantation.
  4. Mise en place du plant : Quand tous les travaux préparatoires sont terminés, le plant peut être placé dans le trou.

    Les racines doivent être étalées avec soin, en les orientant dans différentes directions. Ils sont ensuite recouverts d'une couche de terre de façon à ce que le collet des racines soit enterré de 3 cm.

Tous les semis doivent être arrosés et paillés avec des matières organiques : aiguilles de pin, feuilles sèches et écorces ou sciure de bois. La couche de paillis doit atteindre 12 cm : ce n'est qu'à cette condition qu'une quantité suffisante d'eau sera stockée dans le sol et que les semis se développeront sans être gênés par les mauvaises herbes.

Planification en automne

La technologie de la plantation automnale des semis en pleine terre n'est pas différente de celle du printemps.

La seule différence est que peu de taille est nécessaire lors de la plantation.

Dans ce cas, toutes les branches faibles ou endommagées des semis annuels sont coupées complètement, et les fortes sont réduites de moitié. C'est une condition préalable à la réussite de l'implantation et de l'hivernage de la culture. Si vous plantez un plant de deux ans, aucune taille ne doit être effectuée avant ou après la plantation.

Description des cultivars

Tous les cultivars de myrtille sont communément divisés en groupes en fonction de leur hauteur et des conditions climatiques optimales pour leur culture.

Par exemple, les cultivars à croissance lente sont adaptés aux climats tempérés et frais. Il existe également des variétés nordiques spéciales à forte croissance qui sont très résistantes à l'hiver et dont la fructification est tardive. Pour les régions méridionales, il existe également des variétés spéciales à forte croissance, caractérisées par une grande tolérance à la sécheresse (figure 3).

Certains cultivars populaires de la myrtille de jardin comprennent :

  1. Patriotun buisson haut et étalé avec de grosses baies qui peuvent être cueillies dès la fin juillet. Elle est très rustique et productive et résistante aux maladies.

  2. Sunrise est une variété de taille moyenne variant dans ses pousses latérales faiblement ramifiées. L'élagage est ainsi beaucoup moins fréquent. Elle produit un rendement élevé mais est sensible au gel.
  3. Nortland's est une variété à faible croissance, de sorte que les spécimens matures dépassent rarement un mètre de hauteur. Cependant, il produit des rendements élevés et a un très bon goût.

  4. Elizabeth, un arbuste élevé avec une résistance à l'hiver particulièrement élevée. Elle se caractérise par un début de fructification tardif, mais sa saveur et sa taille sont nettement supérieures à celles des autres variétés.
Myrtilles du jardin : Plantation et soins
Figure 3 : Les meilleures variétés de myrtilles de jardin : 1 Patriot, 2 Sunrise, 3 Northland, 4 Elizabeth

Vous pouvez juger des caractéristiques extérieures de chaque variété à partir de la photo, qui, accompagnée d'une description, vous aide à choisir le meilleur hybride de myrtille de jardin pour la culture domestique.

Soins horticoles

La myrtille est un légume très pointilleux et comme mentionné plus haut, elle demande beaucoup d'attention de la part du cultivateur.  Chaque étape de l'entretien de l'arbuste ayant ses propres particularités, voyons de plus près chacune d'entre elles.

Culture des plants

Si vous avez déjà planté des plants sur votre parcelle, cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas vous en occuper jusqu'après la récolte. Immédiatement après la plantation, les plantes auront besoin de soins, l'objectif principal étant d'accélérer l'acclimatation et de stimuler la croissance.

Pendant toute la période de croissance, le sol autour de la plante devra être ameubli régulièrement mais doucement. L'ameublissement ne doit pas dépasser 8 cm de profondeur car le système racinaire de la plante est proche de la surface.

Note:Lorsque l'on ameublit, le plus important est d'être très prudent et modéré.

Un désherbage trop fréquent assèchera le sol et réduira le rendement de la culture.

Pour des conditions de croissance optimales, il est conseillé de couvrir la plante d'une couche de paillis, qui non seulement empêche la perte d'eau, mais aussi la croissance des mauvaises herbes.

Arrosage

Un arrosage correct et opportun est crucial pour un rendement abondant. Il est important de trouver un plan d'arrosage qui permettra aux racines de recevoir suffisamment d'eau, mais qui ne fera pas stagner l'eau trop longtemps. Si le sol autour de l'arbuste est trop humide, le système racinaire va pourrir et l'arbuste va mourir.

Heureusement, il existe un schéma d'arrosage clair pour la culture. Il est arrosé deux fois par semaine, le matin et le soir. À chaque arrosage, un seau d'eau est versé sous le buisson. Il faut faire attention en particulier pendant les mois de juillet et d'août, lorsque la plante forme des ovaires et a un grand besoin d'eau et de nutriments.

S'il fait trop chaud en été, il faut non seulement arroser mais aussi asperger périodiquement les branches et les feuilles.

Cela doit être fait soit le matin, soit après quatre heures de l'après-midi, afin que la plante ne souffre pas de la brûlure des feuilles.

Alimentation

Alimentation Les myrtilles ne sont généralement pas considérées comme très exigeantes au niveau de la fertilité. Cependant, une fertilisation avec un engrais minéral augmentera le rendement.

La fertilisation des myrtilles au début du printemps est préférable avant le gonflement des bourgeons. Le sulfate d'ammonium ou de zinc, le superphosphate ou le sulfate de magnésium peuvent être utilisés à cette fin.

Tous les engrais organiques sont absolument contre-indiqués pour cette culture.

Propagation du bleuet

Le bleuet peut être propagé par la méthode des graines ou par la méthode végétative. Pour la première méthode, vous devez prélever les graines des baies les plus grosses et les plus mûres, les sécher légèrement et les planter dans des lits de tourbe acide en automne.

Note:Si vous prévoyez de semer les graines au printemps, vous devez d'abord les stratifier dans un réfrigérateur pendant trois mois.

Pour les faire germer rapidement, vous devez maintenir une température (23-25 degrés) et une humidité (40%) stables.

La deuxième année après le semis, les plants reçoivent un engrais azoté et, deux ans plus tard, les plants sont plantés sur un lit permanent.

Une méthode plus rapide et plus fiable est celle des boutures :

  1. À la fin de l'automne, après la chute des feuilles, on coupe le nombre requis de boutures rhizomateuses de 8 à 15 cm de long.
  2. Cueillez les pousses les plus épaisses car elles s'enracineront beaucoup plus rapidement.
  3. Les boutures préparées sont placées pendant un mois dans une pièce fraîche dont la température ne dépasse pas +5 degrés.
  4. Le matériel de plantation est planté en biais dans un récipient contenant un mélange de sable et de tourbe dans un rapport de 3:1.

    Les semis sont recouverts du même mélange nutritif, sur une épaisseur de 5 cm.

Myrtilles du jardin : Plantation et soins
Figure 4 : propagation par bouturage

Avec des soins appropriés, vous obtiendrez des semis complets qui pourront être plantés dans un lit en deux ans (figure 4). Si vous avez déjà un myrtillier sur votre parcelle, vous pouvez normalement le multiplier en divisant le buisson. Pour ce faire, déterrez soigneusement la plante mature et divisez-la en plusieurs parties. Chacune doit avoir un porte-greffe bien développé, jusqu'à 7 cm de long.

Les pièces terminées peuvent immédiatement être plantées en position permanente.

Taillage

Pour produire une récolte abondante à intervalles réguliers, les myrtilliers doivent être taillés correctement. Elle doit être effectuée au printemps, avant le début du bourgeonnement : c'est le moment le moins stressant pour la plante (figure 5).

Note:La taille sanitaire peut être effectuée à tout moment de l'année. Si vous découvrez des branches malades au milieu de la saison de croissance, vous ne devez pas attendre l'automne ou le printemps pour les enlever immédiatement, car elles peuvent être une source de maladie et tuer le buisson.

Si vous venez de planter un bleuet dans votre parcelle et qu'il est déjà couvert de fleurs pour la première année, enlevez-les immédiatement. Cela permet à la plante de se renforcer et de produire une meilleure récolte l'année suivante.

Myrtilles du jardin : Plantation et soins
Figure 5. Schéma de la taille des arbustes

Les arbustes âgés de 2 à 4 ans sont soumis à une taille de formation dont le but principal est de former des branches squelettiques solides qui supporteront le poids de la récolte. Pour ce faire, retirez tous les porte-greffes dès la fonte des neiges et coupez les branches faibles ou endommagées.

Toutes les pousses de cinq ans doivent être retirées des plantes de plus de quatre ans car elles ne portent pas de fruits et consomment uniquement les jus de la plante. Il faut produire au maximum 5 pousses vigoureuses d'un an, ce qui sera suffisant pour une bonne récolte.

Lors de la taille, il est important de veiller à ce que les branches des arbustes voisins ne soient pas entrelacées. Cela entraînera non seulement une propagation rapide des maladies et des parasites, mais aussi une réduction de la quantité et de la qualité des fruits.

Soins de printemps et d'automne

Le printemps et l'automne sont la période où le bleuet a besoin de soins particuliers.

Après l'hiver, la plante a besoin de soins optimaux pour un réveil rapide et en automne, elle a besoin des conditions nécessaires pour un hivernage réussi.

Mais si les soins de printemps se limitent à la taille et au paillage, l'éventail des mesures est plus large en automne. Tout d'abord, vous devez récolter toutes les baies à temps pour que la plante reprenne des forces avant l'hiver. Deuxièmement, si vous avez des hivers rigoureux, vous devez abriter les mûres. Pour ce faire, tirez les branches vers le sol, fixez-les au sol et recouvrez-les de toile de jute.

Il est conseillé de couvrir en plus le buisson avec des branches d'épicéa. Lorsque la neige tombe, essayez de couvrir les arbustes avec plus de neige pour leur donner une protection supplémentaire contre le froid.

Cette couverture ne peut être enlevée qu'au printemps, après la fonte de la neige. Cependant, si vous avez des hivers doux dans votre région, les mûres peuvent être laissées à découvert ou des variétés résistantes à l'hiver peuvent être utilisées.

Contrôle des ravageurs et des maladies

Les oiseaux sont considérés comme le principal ravageur de la myrtille, picorant ses fruits mûrs.

Un filet à mailles fines peut être placé sur les arbustes pour les protéger. Il n'y a pas d'insectes nuisibles sérieux, à l'exception des coléoptères de mai qui peuvent manger les jeunes feuilles au printemps. Ces insectes doivent être ramassés et détruits à la main.

Les maladies fongiques constituent le principal danger. Elles sont dues à une mauvaise gestion des cultures, comme un arrosage excessif qui entraîne la stagnation des racines.

A titre préventif, une pulvérisation de liquide bordelais au début du printemps est recommandée.

Dans certains cas, les myrtilles peuvent également être victimes de maladies virales ou mycoplasmiques (mosaïque et taches diverses). Un traitement pour ces pathologies n'étant malheureusement pas disponible, l'arbuste infecté doit être déterré et brûlé.

Jean la vidéo vous donnera encore plus d'informations sur la plantation et l'entretien des myrtilles.

.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *