Reproduction Et Élevage De Poussins À Domicile

Reproduction et élevage de poussins à domicile

Élever des poulets à la maison est impossible sans élever de jeunes poussins. Mais les petits poussins exigent beaucoup d'attention de la part de l'homme : ils ont besoin de conditions de vie confortables et d'une alimentation de bonne qualité. L'élevage et l'alimentation des poussins présentent certaines particularités qui doivent être prises en considération non seulement par les débutants mais aussi par les aviculteurs expérimentés.

Cet article décrira les principaux points et les nuances pratiques de l'élevage des poussins. Vous découvrirez comment prendre soin de vos poussins, dans quelles conditions ils doivent être gardés et quels aliments il faut leur donner pour qu'ils grandissent et se développent correctement.

Ce qu'il faut savoir pour élever des poussins à la maison

L'élevage des poussins est l'une des étapes les plus importantes pour élever un élevage de volailles réussi. Si les poussins sont éclos sous une couveuse, un chauffage supplémentaire n'est pas nécessaire car la poule fournira la température et la protection correctes.

Si les poussins doivent être élevés à partir d'un incubateur dans le couvoir, une zone chauffée et protégée doit être prévue à l'avance.

Soins

Le bon régime de température est crucial pour les jeunes poussins. Si elle se situe dans la fourchette normale, les poussins sont actifs, mangent bien et se développent normalement.

Si la température est trop basse, ils se blottissent et s'accrochent à la source de chaleur, s'affaiblissent rapidement et mangent mal. Si la température est trop élevée, les poussins s'installent loin de la source de chaleur, boivent fréquemment, mangent mal et se couchent beaucoup.

Une façon simple de maintenir la température est d'utiliser une gourde normale ou une bouillotte enveloppée dans un tissu épais. L'eau doit être changée périodiquement.

L'éclairage est également important.

Pendant les dix premiers jours de leur vie, les poussins doivent avoir de la lumière 24 heures sur 24. Par la suite, les heures de jour sont progressivement réduites à 9-10 heures.

L'hébergement

Dans certaines fermes, les poussins de couvoir sont gardés dans des caisses spéciales qui sont recouvertes de tissu et ne sont pas chauffées. C'est une grave erreur car les poussins manquent de chaleur et d'air et très souvent meurent ou sont rachitiques.

Reproduction et élevage de poussins à domicile
Figure 1 : Dessin et photo d'une couveuse

Il vaut mieux utiliser des boîtes ou des caissons spéciaux et installer des ampoules ou des réflecteurs pour le chauffage (figure 1).

Pour éviter que les poussins ne s'éloignent de la source de chaleur pendant les premiers jours, celle-ci doit être recouverte d'un écran en carton. La température de la maison doit être maintenue à 30 degrés pendant les cinq premiers jours. Par la suite, elle doit être réduite à 26 degrés le 10e jour, puis réduite de trois degrés chaque semaine jusqu'à ce que la température atteigne 16-18 degrés.

Les promenades en plein air sont bonnes pour élever des jeunes poussins sains et viables. Cela peut se faire par temps chaud et sans vent, car les rayons du soleil saturent le corps en vitamine D.

En revanche, par temps humide et pluvieux, les promenades des poussins ne peuvent se faire qu'à partir de deux mois.

Conseils pour les débutants

Il existe plusieurs conseils pratiques pour aider les débutants à élever correctement les jeunes poussins. La première chose à considérer est qu'il est préférable d'élever les poussins sous une couveuse car seule une couveuse peut fournir la meilleure température pour les poussins.

A part cela, il est important d'avoir une ration équilibrée. Certaines exploitations ne donnent que du fourrage mixte.

Toutefois, cela n'a de sens que si les oiseaux sont élevés en grandes quantités pour être vendus. Pour l'élevage à domicile, il est préférable de préparer soi-même l'alimentation en utilisant des céréales fines, des produits laitiers, des herbes et des légumes frais.

L'éclosion des œufs dans le couvoir

L'éclosion des œufs de poule est une activité très responsable, car la température et l'humidité vont déterminer l'efficacité de l'éclosion des petits. La première chose à faire est de sélectionner correctement les œufs. Pour ce faire, il convient de ne choisir que des spécimens de qualité, de forme et de couleur caractéristiques.

En outre, ils doivent être frais (pas plus de 7 jours), sans grumeaux ni taches sur la coquille, ni odeur étrangère.

La chambre d'incubation doit être soigneusement lavée et désinfectée avant la ponte. A ce moment, les œufs sont transférés dans une pièce à température ambiante pour un réchauffement uniforme, et l'extrémité émoussée ou pointue est marquée avec un marqueur pour contrôler le retournement plus tard.

Il est très important de surveiller la température et le taux d'humidité pendant toute la période d'incubation. En cas de déviations graves, les embryons peuvent mourir.

Comment les poussins sont éclos dans le couvoir

Il existe différentes valeurs pour chaque stade (tableau 1). Au cours de la première semaine, la température est maintenue à 37,8 degrés avec une humidité de 55%. Le retournement se fait 4 fois par jour à intervalles réguliers, en veillant à ne pas trop aérer la chambre. S'il est possible de tourner la chambre sans ouvrir le couvercle, il est préférable de le faire car la ventilation est non seulement inutile pour les embryons pendant cette période, mais peut aussi les tuer.

Dans la deuxième semaine, la température est maintenue au même niveau et l'humidité est progressivement réduite à 45%.

Le retournement se fait comme précédemment, mais une ventilation supplémentaire, 5 minutes deux fois par jour, est nécessaire.

Reproduction et élevage de poussins à domicile
Tableau 1 : Température et humidité dans les principales phases d'incubation

Les quatre jours suivants, on continue à maintenir la température, tout en augmentant l'humidité à 50%. Le retournement est nécessaire jusqu'à 6 fois par jour et la durée de l'aération est portée à 20 minutes. Si vous avez tout fait correctement, à la fin du 18ème jour, un léger couinement provenant de sous la coquille peut être entendu.

À partir du 19ème jour, le retournement des œufs s'arrête complètement car les poussins ont eu le temps de durcir.

Il est également nécessaire de réduire la température (à environ 37,3 degrés Celsius) et d'augmenter l'humidité à 65%. L'aération est également moins fréquente - seulement 5 minutes deux fois par jour. A partir d'environ 21 jours, les poussins commenceront à éclore des œufs et ils pourront progressivement être transférés dans la couveuse après séchage.

Que nourrir les poussins

Pour éviter les problèmes de santé ou les retards de développement des poussins, il faut suivre un régime alimentaire approprié immédiatement après l'éclosion. Plus tard, la variété de l'alimentation est progressivement étendue à la nourriture pour adultes.

Il est important non seulement de choisir la bonne nourriture, mais aussi de suivre un certain calendrier d'alimentation. La nourriture est donnée toutes les deux heures au début, en augmentant progressivement l'intervalle entre les repas. A l'âge d'un mois, le nombre de tétées doit atteindre trois fois par jour.

La ration dépend principalement de l'âge des poussins, il faut donc réfléchir en détail à la nourriture à donner aux différentes périodes de développement des poussins.

L'alimentation avec vos mains

La nourriture régulièrement choisie et préparée est essentielle pour la réussite de l'élevage des poussins.

Seuls des produits frais et naturels doivent être utilisés et donnés en même temps pour permettre aux poussins de se développer pleinement.

On considère que les meilleurs aliments pour les poussins sont les suivants :

  • Céréales mélangées à du gruau de maïs fin en proportions égales;
  • Flocons d'avoine moulus, gruau de blé ou d'orge;
  • Le kéfir gras ou le yaourt servent de source précieuse de protéines et de calcium, ils sont donc inclus dans l'alimentation dès quelques jours après l'éclosion des poussins ;
  • Les légumes verts (jeunes orties, plantain, pissenlits, trèfle ou oignons verts) sous forme hachée sont une source précieuse de vitamines et d'oligo-éléments bénéfiques ;
  • À partir du 10e jour de vie, les légumes frais et bouillis hachés sont introduits dans l'alimentation ;
  • Les compléments minéraux et les petits cailloux sont également des éléments importants de l'alimentation. Ils stimulent non seulement la digestion, mais servent également de source importante d'oligo-éléments.

Il faut prévoir des mangeoires séparées pour les aliments secs et humides, et lors de la préparation des mélanges humides, il est important de respecter strictement les proportions. Il est nécessaire de préparer autant de nourriture qu'il est possible de manger en une seule fois.

Si le mélange est laissé dans l'auge, les poussins peuvent le contaminer ou le produit peut devenir aigre et provoquer une intoxication.

Souvent, il est d'usage dans les élevages de volailles de donner un aliment spécial aux poussins. Il n'est pas du tout nécessaire de l'acheter, car il est possible de préparer soi-même un tel produit (figure 2).

La préparation consiste à mélanger les ingrédients suivants (en pourcentage de la masse totale) :

  • Maïs (50%) ;
  • Blé (16%) ;
  • Huile à gâteau (14%) ;
  • Kéfir gras (12%) ;
  • Orge (8%).
Reproduction et élevage de poussins à domicile
Figure 2 : Principaux ingrédients de l'alimentation

Toutes les céréales sont soigneusement moulues et mélangées au kéfir.

Cet aliment est utilisé pour les plus jeunes poussins qui viennent d'éclore. Pour les poussins plus âgés, la liste des ingrédients est élargie pour inclure de la farine de poisson, de la levure fourragère, de l'huile de tournesol non raffinée et des herbes fraîchement hachées.

Que nourrir quotidiennement les poussins à la maison

La nutrition des poussins pendant le premier jour est extrêmement importante. À ce moment-là, il est important d'inclure des aliments qui aident le tube digestif à fonctionner. Mais il ne faut pas oublier la nutrition : tous les aliments doivent être frais et équilibrés, avec des vitamines et des oligo-éléments utiles.

Il y a certaines différences entre l'alimentation des poussins immédiatement après l'éclosion et le jour suivant, nous allons donc examiner de plus près les aliments à inclure dans le régime et comment les préparer correctement.

Après l'éclosion

La première nourriture est donnée immédiatement après l'éclosion et le séchage des poussins. Ce moment est très important car physiologiquement les poussins ont besoin d'ingérer quelque chose immédiatement après la naissance pour mettre en route le tube digestif.

Note:Pendant les 10-12 premières heures, les jeunes sont nourris avec ce qu'on appelle le sac biliaire, qui est resté avec eux depuis qu'ils sont dans l'œuf. Mais pour éviter les carences nutritionnelles, il est préférable de mettre immédiatement de la nourriture dans la couveuse.

Reproduction et élevage de poussins à domicile
Figure 3 : Régime alimentaire des poussins nouveau-nés

La meilleure option est le gruau de maïs fin, qu'il suffit de disperser sur un carton lourd à l'intérieur de la boîte (figure 3). Le jeune stock doit également recevoir de l'eau : le liquide à température ambiante doit être versé dans un petit abreuvoir spécial. Si on le souhaite, on peut ajouter une solution de glucose à 3 % ou un peu de vitamine C.

Le premier jour

Pour varier progressivement la ration. L'introduction de nouveaux aliments peut commencer le deuxième ou le troisième jour.

A cette époque, le gruau de maïs peut être mélangé à d'autres céréales : semoule, millet ou avoine moulue. Les céréales doivent être sèches car les céréales cuites à la vapeur peuvent provoquer une congestion nasale (figure 4).

Par le passé, on croyait qu'il était préférable de nourrir les poules avec des œufs durs, mais en fait cette opinion est erronée car ce produit ne sollicite pas suffisamment l'estomac et ne favorise pas le développement du tube digestif.

Reproduction et élevage de poussins à domicile
Figure 4 : Exemple de régime alimentaire pour des poussins d'un jour

Les produits laitiers tels que le fromage blanc, le kéfir et le yaourt sont considérés comme un élément important du régime alimentaire. Ils permettent aux intestins d'être colonisés par une microflore saine et au processus de digestion de se dérouler.

Ils sont également une source de calcium et de protéines essentiels à la formation des os. Des herbes fraîches hachées peuvent également être ajoutées progressivement : jeunes orties, trèfle ou oignons verts.

Poussins : alimentation et logement dans les 3 premières semaines

Contrairement aux poussins nouveau-nés, les poussins d'une semaine ont une alimentation plus variée. Pendant les trois premières semaines, il est important de leur apporter des vitamines et des nutriments pour les aider à grandir et à se développer plus rapidement.

Il existe encore des différences dans les régimes alimentaires des poussins âgés de moins et de plus d'un mois.

La principale différence est qu'après l'âge d'un mois, les poussins, s'ils sont nourris correctement, sont libres de passer au régime des poulets adultes, alors qu'avant cette période, les céréales et les herbes doivent être soigneusement hachées. Examinez plus en détail ce qu'il convient de donner aux jeunes poussins à cet âge et comment les nourrir au mieux.

Alimentation jusqu'à un mois

Depuis le septième jour de vie, la ration de base reste la même, mais la cadence par individu doit être augmentée : chaque poussin doit manger au moins 10 grammes d'aliment.

Les mélanges céréaliers peuvent être progressivement complétés par de la purée humide de pommes de terre bouillies et de carottes râpées et, à partir du dixième jour, il faut ajouter de la nourriture minérale (craie ou coquillages hachés).

Un petit récipient de sable doit également être placé dans la cage.

Cela permet aux jeunes de prendre un bain de cendres ou de grignoter des grains individuels de sable fin pour nettoyer l'œsophage et stimuler la digestion.

Il peut arriver que des individus refusent de manger ou de boire la nourriture. Il faut les retirer du reste, les nourrir séparément et leur donner un abreuvoir jusqu'à ce que l'appétit revienne à la normale.

Que donner aux poussins mensuels à la maison

Un mois est une période cruciale car c'est le moment de sevrer progressivement les poussins de leur alimentation d'origine et de passer à une alimentation pour adultes. Par exemple, les verdures ne peuvent plus être hachées et, comme les oiseaux passent beaucoup de temps dans l'enclos ou à l'extérieur, les fagots d'herbe peuvent simplement être suspendus pour permettre aux jeunes de picorer les verdures par eux-mêmes (figure 5).

Reproduction et élevage de poussins à domicile
Figure 5. Régime alimentaire des poussins d'un mois

La proportion de purée est également augmentée et la quantité de céréales est réduite. En outre, on peut donner des grains concassés et, à partir d'un mois et demi, des grains entiers. Pendant cette période, il y a une croissance active des futures poules, il est donc important d'augmenter la proportion de suppléments minéraux et vitaminiques. A cet effet, il faut donner de la farine de viande et d'os, de l'huile de poisson et des coquilles broyées.

Élevage et soins des poussins de chair

Les poussins de chair sont avantageux parce qu'ils prennent du poids vif assez rapidement et que la taille de leur carcasse est grande, de sorte qu'on peut obtenir beaucoup de viande alimentaire à partir d'un petit effectif.

L'élevage de ces races a ses propres caractéristiques qui sont très différentes de celles des poules pondeuses.

Conditions d'élevage

L'élevage de poulets de chair est une activité tout à fait rentable si le logement et l'équipement des volailles sont correctement préparés :

  1. Les poulets de chair peuvent être élevés simplement sur litière, mais il est préférable de les élever dans des cages spéciales. Cela empêche les oiseaux de répandre la nourriture et la litière.
  2. L'élevage de poussins de poulets de chair âgés de quelques jours nécessitera des cages d'incubation.

    Il s'agit de caisses équipées de lampes chauffantes, de litière, de mangeoires et d'abreuvoirs. Les poussins plus âgés ont également besoin de réservoirs pour l'alimentation et l'eau.

  3. Alimentation : L'élevage productif des poussins de chair implique l'utilisation d'une alimentation équilibrée et riche en protéines, vitamines et minéraux. En hiver, il est rationnel de donner des aliments composés du commerce.
Reproduction et élevage de poussins à domicile
Tableau 2.

Exemple de régimes pour poulets de chair

Parce que l'élevage de poulets de chair implique la production de viande, il n'est pas nécessaire de disposer d'un grand espace extérieur pour les oiseaux. Il est possible de les élever dans une cage avec un sol grillagé.

Si vous envisagez d'élever des poulets pour la viande, il est préférable de choisir une race de poulets de chair, car déjà à l'âge de deux mois, l'un d'eux peut peser jusqu'à 1,5 kg (tableau 2).

Poussins de chair à la maison - alimentation

Le régime alimentaire diffère non seulement en fonction de l'âge mais aussi de la productivité de la race particulière. En d'autres termes, l'élevage des reproducteurs de poulets de chair aura besoin d'ingrédients alimentaires légèrement différents de ceux des reproducteurs de poulets de chair.

Note:C'est parce que les races à viande prennent rapidement du poids et sont faciles à nourrir, tandis que les poules pondeuses ont besoin de beaucoup plus de nutriments, de vitamines et d'oligo-éléments pour une production élevée d'œufs.

En général, on peut dire que dans les 5-7 premiers jours, l'alimentation des poussins de ponte et des poulets de chair est pratiquement la même. Ce n'est qu'à partir d'une semaine d'âge que la ration doit être divisée en fonction du sens des performances.

La différence entre le régime des poulets de chair et celui des pondeuses réside dans le fait qu'elles commencent à recevoir des aliments composés à partir du deuxième jour. Il est préférable d'utiliser d'abord un aliment de pré-démarrage et un aliment de démarrage à partir de la deuxième semaine.

Il est important d'étudier attentivement la composition du produit fini : il ne doit contenir que des ingrédients naturels. Comme les poules pondeuses, les poulets de chair ont besoin de vitamines, en particulier de vitamines A, D et E. Ceux-ci permettront non seulement de renforcer le corps, mais aussi de prévenir le développement de maladies dangereuses. Vous trouverez plus d'informations sur l'élevage des poussins nouveau-nés dans la vidéo.

Maladies des poulets

Le risque de maladies chez les jeunes poulets existe à tous les stades de l'élevage.

Les plus dangereuses d'entre elles sont la peste, la pullorose, la salmonellose et la pasteurellose

Voir plus en détail les symptômes, le traitement et la prévention efficace de chaque maladie.

Symptômes et traitements

Symptômes et traitements

Toutes les maladies présentent des signes caractéristiques, permettant de les traiter à temps, évitant ainsi la perte de bétail (photo 6).

  • Pullorose

Peut affecter les jeunes animaux de tous âges, la mortalité étant supérieure à 60%. Les oisillons infectés produisent des excréments blancs à l'odeur âcre et désagréable. Les poussins eux-mêmes deviennent apathiques, s'assoient au même endroit avec les yeux mi-clos et respirent lourdement.

Reproduction et élevage de poussins à domicile
Figure 6. Symptômes des principales maladies : 1 - Pullorose, 2 - Salmonellose, 3 - Coccidiose

Cette maladie survient lorsque le régime d'hébergement et d'alimentation est perturbé : insalubrité et humidité dans le poulailler, ou manque d'aliments riches en vitamine A. En conséquence, il faut séparer les jeunes oiseaux des adultes pour la prévention et inclure des vitamines dans leur ration. Mais si les symptômes de la pullorose commencent à apparaître, on utilise des préparations antibactériennes (Levomycetin, Tetracycline, Kanamycin, etc.).

Ils sont administrés dans la nourriture ou l'eau de boisson.

  • Salmonellose

C'est une maladie très courante qui peut survenir non seulement chez les jeunes oiseaux mais aussi chez les adultes, et la mort peut survenir quel que soit l'âge.

Note:La salmonellose est également dangereuse pour l'homme, il faut donc agir dès l'observation des premiers symptômes chez les oiseaux.

Traitement avec Dietrivet, Mepatar ou Sulfadiméthoxine (aux doses indiquées sur l'emballage) et prévention avec désinfection de la maison et contrôle des rongeurs vecteurs.

  • Coccidiose

Mort des poussins dans les six premières semaines de vie.

Les personnes infectées deviennent sédentaires, mangent mal mais boivent beaucoup. Ils ont également une diarrhée rouge ou verte, les coquilles Saint-Jacques se décolorent et il y a une perte de poids rapide.

La maladie doit être traitée avec de l'Amprolium, de la Sulfadimesin, du CoccidioVit ou de la Rigecoccin. La prévention reste la même : garder la maison sèche, chaude et propre et la ration riche en vitamines.

La diarrhée et son traitement

La défécation liquide est un symptôme de nombreuses maladies et il faut donc en déterminer la couleur.

A partir de là, vous pourrez déterminer quelle maladie a provoqué la diarrhée et comment la traiter correctement.

La couleur des selles liquides peut être :

  • blanchecomme symptôme de la pullorose, qui se transmet rapidement des individus malades aux individus sains et provoque une détresse intestinale aiguë. Tous les poussins infectés sont détruits car ils peuvent être une source de propagation de la maladie et leur viande ne doit pas être consommée. Les autres reçoivent des préparations antibactériennes en prophylaxie.
  • Avec du sang - Dans ce cas, il est logique de suspecter une infection par la coccidiose.

    La maladie est infectieuse et se propage rapidement, il faut donc donner à tout le troupeau de l'Avatev et du Baytril en dosage standard (voir l'emballage).

  • La diarrhée brunedevient également avec la coccidiose et doit être traitée avec des antibiotiques.
  • Vert L'intoxication alimentaire (aliments de mauvaise qualité) est fréquente. Il faut donner aux poussins beaucoup à boire, car l'empoisonnement provoque une déshydratation rapide et la mort.

Il est important de réaliser qu'il est difficile de diagnostiquer avec précision la maladie uniquement à partir de la couleur des fèces et d'autres symptômes.

Des tests de laboratoire doivent être effectués immédiatement pour être sûr et initier le traitement correct.

Vaccination à domicile

La pestilence est considérée comme l'une des maladies les plus dangereuses pour les jeunes volailles, et comme aucun traitement efficace n'a été développé pour elle, la seule option est d'empêcher le stock d'être infecté. Il prévient également les pathologies dangereuses telles que la maladie de Marek, la maladie de Newcastle, la salmonellose, la bronchite infectieuse et le syndrome de la perte des œufs.

Reproduction et élevage de poussins à domicileReproduction et élevage de poussins à domicilePhase 7. Calendrier de vaccination et spécificités de la vaccination des jeunes poulettes

Avant toute manipulation, il est nécessaire de vérifier l'état de santé général : les individus malades et affaiblis ne pourront pas résister efficacement à des doses même faibles de l'agent pathogène contenu dans le vaccin et risquent de mourir.

Le vaccin peut être administré de plusieurs manières : par des gouttes nasales ou oculaires, par des injections sous-cutanées ou par pulvérisation (figure 7). Cette dernière méthode est considérée comme la plus simple, car elle peut être utilisée pour traiter rapidement un troupeau entier. Le dosage doit être calculé avec précision et dissous correctement dans l'eau. Cette information est généralement indiquée sur l'emballage du vaccin.

Les deux autres méthodes d'administration nécessitent deux personnes.

Une personne fixe le poussin dans la bonne position et l'autre personne injecte la préparation dans le nez ou les yeux (avec une pipette) ou administre l'injection (dans la poitrine, à 2-4 cm de la quille).

Il est également important de respecter les dates de vaccination. Par exemple, la maladie de Newcastle est vaccinée trois fois : le premier jour, le 30e jour et le 60e jour. Les vaccins contre la peste sont administrés à 16-20 semaines et contre la salmonellose n'importe quel jour de la naissance jusqu'à l'âge de 16 semaines.

Maladies des poulets de chair

Les poussins de chair peuvent être affectés par les mêmes maladies que les poussins de race œuf.

Il faut toutefois garder à l'esprit que les oiseaux de chair sont souvent élevés en cage et que la propagation des virus et des infections est beaucoup plus élevée dans ces conditions.

Pour prévenir les maladies chez les jeunes poussins, les cages doivent être soigneusement nettoyées et désinfectées avant l'embarquement de nouveaux poussins, et si des signes de maladie sont constatés, isoler immédiatement le poussin infecté.

.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *